Reflexion sur le Jeu de rôles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  Asmodeus Mogart le Mer 4 Jan 2012 - 14:41

Je poste ici quelques réflexions sur le jeu de rôles, elle sont librement inspiré par ce site : http://ptgptb.free.fr/

Attention, ce sont des réflexions que je tire de quelques propos sur le forum et si je reprends certains propos pour illustrer ce n'est pas pour autant que je juge ces propos là.

Asmodeus Mogart

Messages : 5914
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  RossVell le Mer 4 Jan 2012 - 15:07

Huh ? j'ai rien compris à ton post la présentement dites donc.. monkey

RossVell

Messages : 528
Date d'inscription : 18/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Interprétation d'un personnage

Message  Asmodeus Mogart le Mer 4 Jan 2012 - 15:43

Ma première réflexion vient de cette phrase que je tire volontairement de son contexte car elle peut être dite par n'importe quel joueur :

J' interprète simplement un personnage.

Ma réflexion s'axe sur les limites d'une telle déclaration.
On ne fait pas que jouer ou interpréter un personnage selon son propre désir.
Il y'a dans le jeu de rôles et le fait de jouer un personnage 3 facteurs à prendre en compte.
- Le personnage en tant que tel
- Le groupe de joueurs avec qui on joue
- Le MJ et donc le scénario qu'il fait jouer

Pour le premier point c'est assez clair, on fait un personnage et on essaye de le jouer selon les grandes lignes que l'on a définie. Si on veut jouer un soldat à l'Appel de Cthulhu, il faut garder à l'esprit qu'il ne intéressera pas vraiment de prime abord à tout les grimoires ésotériques que les joueurs pourront découvrir. Il faut garder une certaine cohérence.

Pour le deuxième point c'est plus tendu car il faut prendre en compte les autres joueurs. Ce point a aussi un fort impact avec le troisième puisque de l'interaction entre joueurs dépend desfois l'avancée du scénario. Il faut comprendre que le jeu de rôles est une jeu de groupe ou il n'y a pas qu'une personne ou qu'un gagnant mais plutôt un groupe. Et que le groupe dans son entier doit s'amuser.
On peut imaginer des joueurs dans la cour d'un roi étranger et la mission d'un des joueurs est d'établir une ambassade avec son pays d'origine. Un autre joueur provoque en duel et tue l’héritier du trône. Il va donc mettre dans la merde un autre joueur et pourra dire "J' interprète simplement un personnage"; c'est vrai il n'a pas tort il joue son personnage dans un jeu mais on arrive à la limite du jeu et on rentre dans le metagame. Un joueur doit prendre en compte les autres joueurs, c'est la vie de groupe.
En plus, il y'a toujours moyen, même si on fait une entorse dans un premier temps à la vision de jeu de son personnage, de ne pas se sentir flouer.
Imaginons le groupe capturé par le nain démoniaque Zworikin. Avec sa force extraordinaire Amalrik réussie à se libérer mais il ne peut combattre le nain seul. Le démon lui propose son aide mais en contrepartie d'un souhait à exaucer un jour. Si Arkat joue son personnage "basiquement" il refuse, le commerce avec le démon fait horreur à Amalrik. C'est normal "il interprète simplement un personnage". Mais il peut tenir compte des autre joueurs capturés et accepter le deal avec le démon; Quitte à ce dire que plus tard il le reverra et qu'à ce moment là il essaiera de re-tuer le démon ou de l'avoir par un moyen comme un autre ou de périr mais il aura à ce moment là été grand (délivrer le groupe et tuer le nain au sacrifice de son âme)
On est dans le metagame : essayer de jouer son personnage mais avec la contrainte externe de jouer avec d'autre joueurs et donc d'autres personnages.
Un excellent article résume un peu les interactions entre joueurs : http://ptgptb.free.fr/index.php/maintien-de-la-paix/



Pour le troisième point
les joueurs doivent non seulement tenir compte des autres mais du scénario. Et oui. Le scénario est comme le synopsis d'un film et vous avez plus de liberté que les acteurs. Vous pouvez faire ce que vous voulez dans le scénario et donc aussi le planter comme vous le voulez. Par exemple si on prend la guerre des étoiles où Han Solo qui est un mercenaire contrebandier ne veut pas participer à l'attaque de l'étoile noire (juste encaisser la prime pour avoir récupérer la princesse Leïa). Si il interprète littéralement son personnage, il ne viendra pas griller les 2 Tie Fighter derrière Luke (il me semble). Pour les besoin du suspens et du scénario, il le fait.
Vous avez ici un bon exemple de foirage d'accroche de scénario : http://ptgptb.free.fr/index.php/ouais-mais%e2%80%a6-mon-perso-nen-a-rien-a-cirer/

Il ne faut pas oublier qu'un bon MJ est un MJ heureux.

Pour conclure, il est vrai qu'il faut faire le maximum pour interpréter son personnage et faire preuve de Role Play mais toujours dans certaines limites comme le dit ce vieil adage : La liberté des uns s'arrête ou commence celle des autres.


Et si à un moment vous interprétez tel ou tel type de personnage soyez tout de même souple, tout le monde est là pour s'amuser. Il faut être prêt à si ce n'est changer d'interprétation, s'ouvrir à d'autre type d'interprétation. De même si on se heurte à l'incompréhension des autres joueurs vis à vis de l'interprétation de son persos soyez toujours prêt à expliquer votre point de vue (Note du rédacteur de ce post : c'est ce que Hervé a fait quand il a expliqué les pensées de Catherine)

Asmodeus Mogart

Messages : 5914
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  giom le Mer 4 Jan 2012 - 16:12

J'ai pas lu les références mais j'aime bien le sujet et les points évoqués.

En fait ma réponse est moins généraliste dans le débat et je réponds plus sur notre cas particulier de campagne à nous.

En fait il y a des tas de style et de façon de faire du jeu de rôle et ce qui m'intéresse de discuter ici c'est plutôt le jeu de rôle Ars Magica Nantes qui nous concerne. Smile

En quelques mots, je suis assez d'accord avec la synthèse générale mise ici par Fabrice.
J'ajoute ma vision et mes aspirations perso. Ars Magica est pour moi un jeu collaboratif où le personnage principal est l'Alliance et où l'on joue plusieurs personnages (et même plusieurs chacun) qui ont un objectif principal commun : l'Alliance. A cela se greffe pas mal de subtilités sur les personnages, pas mal d'objectifs secondaires des personnages, …
A la différence d'un jeu où l'objectif de chaque personnage prime avant le but commun. Ce que je n'ai pas envie de jouer ce sont des luttes de pouvoir internes pour savoir qui commande et quoi.
Je n'ai pas envie d'un jeu compétitif mais collaboratif, y compris avec le MJ. Le MG gère l'adversité mais il n'est pas l'adversité.

Attention, hein, je ne dis pas que c'est comme ça que se joue le jeu de rôle ou même le jeu de rôle Ars Magica. Je dis que, à cette table, au jour d'aujourd'hui, c'est dans cet état d'esprit que j'ai envie de jouer.

giom

Messages : 5584
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  RossVell le Mer 4 Jan 2012 - 19:40

Je ne suis qu'en partie d'accord avec toi Momodédé....

Oui il faut intégrer le personnage dans la méchanique de groupe mais non, pas à n'importe quel prix.

Ton exemple est parfait...perso j'en voudrait pas à Arkat parcequ'il interprète son perso et ne pactise pas avec le démon au mépris de la vie de ses compagnons...si ben entendu le personnage met plus en avant sa lutte contre les démons que l'amitié.

Il est aussi de la charge du Mj de ne pas volontairement mettre les joueurs dos au mur et de devoir choisir entre la mécanique du groupe et la logique d'un personnage.

Je prend l'exemple de Catherine...assassin de haut vol....sans scrupule..ambitieuse...et pour laquelle ou bout de 2 min de jeu de la première partie tu me donnes un papier sur lequel est écrit....Tibors est l'individu pour lequel tu as été engagée .....super....Que faire...tuer cette personne que je ne connais ni d'eve ni d'adam....ce qui est logique...ou bien essayer de trouver des raisons obscures à la con et mettre en danger sa réputation et même sa vie...pour sauver un gars qu'elle ne connait pas ?....

La réponse je l'ai eu , nous en avons discuté avec le MJ...tu preférais que je ne le tue pas...Ben alors fallait pas mettre cet évênement...ou en tout cas pas à ce moment là du jeu.

Donc oui je suis d'accord il y a plusieurs facteurs..le personnage, le groupe et le scénar...mais tout doit être mélangé avec soins et pas l'un au détriment de l'autre.

RossVell

Messages : 528
Date d'inscription : 18/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  Asmodeus Mogart le Mer 4 Jan 2012 - 20:58

Je prend l'exemple de Catherine...assassin de haut vol....sans scrupule..ambitieuse...et pour laquelle ou bout de 2 min de jeu de la première partie tu me donnes un papier sur lequel est écrit....Tibors est l'individu pour lequel tu as été engagée .....super....Que faire...tuer cette personne que je ne connais ni d'eve ni d'adam....ce qui est logique...ou bien essayer de trouver des raisons obscures à la con et mettre en danger sa réputation et même sa vie...pour sauver un gars qu'elle ne connait pas ?....

La réponse je l'ai eu , nous en avons discuté avec le MJ...tu preférais que je ne le tue pas...Ben alors fallait pas mettre cet évênement...ou en tout cas pas à ce moment là du jeu.

Si j'ai mis cet évènement c'est que je ne pensais pas que tu aurais cette réaction là. Qui somme toute, est symptomatique. J'ai deja fait ce genre de trucs souvent assez tôt dans les campagnes et c'est la première fois que je voyais ce genre de réaction. Cela se comprend ou pas....(je pense que si j'avais fait la même chose avec n'importe quel autres joueurs à la table il n'aurait pas eu la même réaction)

A l'époque je t'avais donné ma vision de comment pouvais réagir Catherine et ce n'étaient pas des raisons obscure à la con mais une façon de la jouer (la mienne) :
- A court termes le laisser vivre est préjudiciable, mais à long termes ce n'est pas si évident. Et toi ce qui te différencie des autres c'est le long termes, voir le très long termes (tu n'es pas comme Tristan le jeune qui voulait t'occire promptement, un problème.. couic ... plus de problème, tu serais plutôt comme le vieux, attendre et voir venir).
- Puis tu peux toujours aussi te dire que l'épargner c'est faire un pas vers l'humanité, ou quelques chose de semblant. Et cela peut t'apporter quelques chose....C'est un peu ce qu'essayait de t'enseigner Astinus, ne pas trop avoir de sentiment pour attendre son but mais ne pas sombrer non plus du coté "obscur". Flirter en permanence avec cette limite pour savoir qui l'on est et progresser le plus vite possible.

Et oui j'ai préféré que tu ne tues pas Tibors (même si la tache n'aurait peut-être pas été si aisé).
Parce qu'aussi et on en vient au coeur de mon premier post, avant toute chose autour de la table il y'a des individus mais aussi un groupe. Et si Tibors meurent de la main d'un autre perso, je pense que l'ambiance autour de la table va très vite s'en ressentir. Et pour moi jouer doit rester avant tout un plaisir sans avoir une ambiance plombée.
Fallait peut-être pas mettre cet évènement mais en fait je ne savais pas que tu réagirais comme cela (comme dit plus haut c'est la première fois que je suis confronté à ça)
En définitive, Je crois qu'on avait pas très bien défini les motivations de ton personnage.
Dans cet article : http://ptgptb.free.fr/index.php/ouais-mais%E2%80%A6-mon-perso-nen-a-rien-a-cirer/
Il y'a l'exemple d'un Perso, Dremm qui en tue un autre. Il le fait parce que c'est comme cela qu'il a définit son perso. Mais avant de jouer ce genre de perso le joueur a bien définit les motivations qui animait son persos mais il a surtout avertit et demandé aux autres joueurs autour de la table si ils étaient d'accord pour qu'il joue ce genre de perso. Et c'est avec leur accord et celui du MJ qu'il l'a joué.

En définitive nos point de vue diverge surtout sur cette phrase :

Oui il faut intégrer le personnage dans la méchanique de groupe mais non, pas à n'importe quel prix.

Pour moi, c'est un peu le contraire, il faut intégrer le personnage dans le mécanique de groupe presque à n'importe quel prix.
La seule limite étant le plaisir (de jouer son perso, le scénario, etc..)
Parce que le jeux de rôles se joue en groupe.

Asmodeus Mogart

Messages : 5914
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  RossVell le Mer 4 Jan 2012 - 21:15

Asmodeus Mogart a écrit:Pour moi, c'est un peu le contraire, il faut intégrer le personnage dans le mécanique de groupe presque à n'importe quel prix.
La seule limite étant le plaisir (de jouer son perso, le scénario, etc..)
Parce que le jeux de rôles se joue en groupe.

Ben je comprend pas la alors...pourquoi intégrer dans la première minute de la première partie un conflit entre personnage ?


RossVell

Messages : 528
Date d'inscription : 18/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  Djinfizz de Bonisagus le Mer 4 Jan 2012 - 21:56

bonsoir à tous et bonne année!
je ne pouvais pas ne pas m'inviter dans ce débat au titre si évocateur!

RossVell a écrit:
Ben je comprend pas la alors...pourquoi intégrer dans la première minute de la première partie un conflit entre personnage ?

C'est une accroche, une première intrigue qui plonge au coeur de l'action?
Je m'imagine tout à fait la scène, je l'ai déjà mise en situation. Deux PJs qui se rencontrent, l'un a été embauché pour tuer l'autre: excellent, plein de tension. Beaucoup moins banal que la reunion de PJs qui sort de nulle part autour d'une bière à la taverne du coin! A condition que l'intrigue ait suffisamment été bien ficelée pour qu'au moins l'un des deux se rende compte qu'il a été manipulé/qu'on lui a menti sur sa victime/ qu'il est lui aussi victime, enfin n'importe quoi qui au bout du compte relie les deux PJ pour en faire au final des alliés de premier ordre:" Le sage tire plus de profit de ses ennemis que le fou n'en tire de ses amis".
après on peut jamais prévoir vraiment si la scène va déraper ou pas...


avatar
Djinfizz de Bonisagus

Messages : 35
Date d'inscription : 30/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  RossVell le Mer 4 Jan 2012 - 22:20

Oui mais tu ne places pas ce genre de choix si tu n'es pas prêt à en assumer les conséquences...que ce soit en tant que joueur ou Mj.

Je trouve assez bof de mettre des situations de choix qui en fait n'en sont pas.

RossVell

Messages : 528
Date d'inscription : 18/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  giom le Mer 3 Avr 2013 - 18:41

Asmodeus Mogart a écrit:
On ne fait pas que jouer ou interpréter un personnage selon son propre désir.
Il y'a dans le jeu de rôles et le fait de jouer un personnage 3 facteurs à prendre en compte.
- Le personnage en tant que tel
- Le groupe de joueurs avec qui on joue
- Le MJ et donc le scénario qu'il fait jouer

Je reparle dans ce sujet car il me semble plutôt approprié.
J'ai relu le second post du MJ « Interprétation du Personnage » que je trouve très riche et intéressant et dont je partage l'avis.


Pourquoi j'en reparle car Perkrax a compliqué les relations de l'Alliance par sa simple présence mais encore plus par ses actions lors de la dernière séance. Ses actions sont dues à un enchaînement logique de choses et à des directives pas claires données par le personnage de Xzyl ET l'absence de contre-ordre quand Perkrax a dit s'en occuper (en très résumé).
Évidemment, le fait que le joueur de Xzyl n'ait pas réagi et ne se souvienne pas de la scène (qui sont peut-être liés : si odnis n'a pas réagi c'est peut-être tout simplement parce qu'il n'a pas entendu...) peut être frustrant.

A mon sens ce n'est pas grave tant que la situation complexe qui en découle est plaisante à jouer pour tout le monde (tous les Pjs et le MJ).

Perkrax s'est mis dans une situation très délicate. Xzyl se retrouve à cause de Perkrax dans une situation très délicate. Chaque personnage et l'Alliance même sont aussi dans une situation délicate.
L'important c'est que les joueurs autour de la table apprécient et trouvent de l'intérêt à jouer cette situation.

Pour moi c'est le cas. Ca met un de mes personnages dans une situation compliquée mais intéressante à jouer. Mais je ne veux pas que ça soit au détriment d'un autre joueur.

Sans trop en dévoilé, Perkrax est un personnage complexe et torturé. S'il a bcp du Flambeau, il reste un Tytalus. Un Tytalus particulier, apatride, « gentil » mais un Tytalus quand même. C'est dur pour lui d'être dans une alliance de « moutons » quand on a vécu (et souffert) toute sa vie avec des « loups » (je caricature volontairement pour imager).
Peut en découler ce genre de situation.

Je n'ai évidemment pas envie que la situation dégénère ; L'objectif est que ça reste jouable et appréciable pour tous.

Mais très clairement j'ai pour habitude (en tant que MJ d'abord mais aussi en tant que joueur) d'avoir une vision un peu « tu l'as dit donc ton perso l'a dit ». Si en tant que MJ je suis plus extrême qu'en tant que joueur (déjà parce que je n'ai pas la vision ni le pouvoir de décision du MJ), ça peut clairement influencer les choses quand on est dans des situations pas claires entre RP et HRP.
Exemple : en tant que MJ, il m'arrive souvent de considérer une remarque a priori HRP (un « je le tue ! » en réponse à « tu fais quoi ? » dans une situation tendue ou difficile où le joueur esquive la réponse par une blagouille) comme réellement pensée par le personnage à défaut d'avoir été exécutée ; ou au moins de faire faire un jet en volonté au personnage pour voir si en effet ses émotions ont pris le pas sur sa raison et il l'a réellement tué. Des PNJs sont morts dans des cas comme ça et (à Star Wars par exemple) des personnages ont fait qq pas vers le Côté Obscur à cause de ça (sans en arriver à basculer)

Ca se sont mes habitudes de MJ. Mais en tant que PJ bah ça reste la même personne derrière et donc j'ai forcément ce même mode de fonctionnement.

Voilà pour les petites confidences sur le divan. Wink

Bien évidemment, cette petite présentation de ma vision du jeu est faite pour en discuter et il va de soit que je peux tout à fait adapter ma façon de jouer d'une part et/ou adapter la façon d'agir de Perkrax d'autre part pour que chacun apprécie plus le jeu.
"Le personnage en tant que tel" n'est en effet pas le seul facteur à prendre en compte. Smile

giom

Messages : 5584
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  Odnis le Mer 3 Avr 2013 - 19:27

Perkrax a qu'en même arrêter Xzyl en pleine réunion, il était concentré pendant plusieurs heures sur un même sujet, il (et moi) n'a retenu que le principal de leur conversation.

Je ne suis nullement frustré, cela a permis de voir quelques failles dans le système de réunion des mages ainsi qu'une nouvelle façon d'utiliser la magie Imaginem.

Odnis

Messages : 3256
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reflexion sur le Jeu de rôles

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum