Rapport sur la fête des Fous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rapport sur la fête des Fous

Message  Odnis le Jeu 26 Juil 2012 - 13:16

Voila, j'ai la première ébauche du rapport ^^ (il n'y a pas tout Twisted Evil )
Si il y a des choses qui vous gène, dites le. Bon, j'ai préféré utiliser le passé...
J'espère qu'il y a peu de faute ^^'



Dernière édition par Odnis le Jeu 26 Juil 2012 - 13:19, édité 1 fois

Odnis

Messages : 3267
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Odnis le Jeu 26 Juil 2012 - 13:18

Le soleil commençait à peine à faiblir lorsque Aodren Ex-Jerbiton et Ulfius Ex-Flambeau me demandèrent afin de retrouver l’un des voleurs du Trésor du Duc de Bretagne.


D’après leur récit, le vol a été réalisé lors de la Fête des Fous à Nantes, où le Trésor du Duc circulait dans les rues, accompagné par le Maire de Nantes et protégé par des Gardes Absourate.

L’attaque se déroula au niveau du cimetière de l'Église Notre Dame où une horde de squelettes attaqua le convoi. Ils ont traversé les murs du cimetière et attaqué les gardiens du Trésor.
Pendant ce temps là, un chevalier noir accompagné de quatre hommes vêtus d’habits de moine profitaient de la diversion pour récupérer le Trésor.

Tibors de Penthièvre accompagné de sa garde attaqua les squelettes ainsi que le chevalier. Aodren et Ulfius se jetèrent aussi dans la mêlée. La bataille faisait rage lorsque Tibors mit le coup fatal au chevalier noir.
Mais ce dernier se releva, les yeux rouges et une odeur de souffre se répandit. Surprenant son adversaire, il lui assainit une attaque le mettant à mal. Après ce retournement de situation, l'idée d’être en face d’un démon le prit. Tibors ouvra son sac pour y prendre sa Sainte Relique et, aidé par Aodren, ils portèrent le second coup fatal qui transperça de part et d’autre le chevalier noir.

Une fois la bataille finie, le coffre avait disparu.

Après réflexion, nos combattants se rappelèrent du visage d’un des quatre porteurs; Tristant le jeune, forgeron de Fay de Bretagne. Ils y allèrent, mais seul ces affaires s’y trouvaient.

D’où leur demande afin que j’utilise le sort “The Inexorable Search” pour retrouver le suspect avec des objets ayant de probables liens avec leur propriétaire. Ce ne fut le cas. L’hypothèse que le suspect n’avait pu sortir de la ville avec toute la sécurité semblait la plus probable et ils repartirent sur Nantes.

Intrigué par leur histoire, je les accompagnai.
Ils arrivèrent en premier et me contèrent le jour suivant leur nuit :

A leur retour sur Nantes, un témoin leur indiqua qu’il avait vu quatre hommes lourdement chargés entrer dans la Cathédrale. Ils s’y précipitèrent et commencèrent à fouiller les lieux.
Lorsqu’un sort percuta la Parma Magica d’Ulfius arrêtant ainsi les recherches. Se présenta alors un mage sous le nom de Gorgal Ex-Tytalus leur demanda de quitter les lieux car il avait affaire. Commença alors une discussion avec Aodren et ce nouvel arrivant. Ce dernier avoua qu’il venait chercher le Trésor du Duc et qu’il était dans son bon droit; le pillage étant accepté dans le tribunal de Normandie. L’autre lui rétorqua que l’utilisation de démon l’était moins.

Pendant que les mages se disputaient de la légalité de la situation, quatre moines dont le forgeron apparurent dans un recoin. En un rien de temps, Tibors se jeta sur ce dernier. Le combat se termina aussi vite qu’il eut commencé. Tibors demanda au vaincu de se repentir, ayant aidé un démon. Ce qui n’était point au goût de Gorgal qui lança un sort au perdant. Ce dernier fut protégé par Tibors qui sorti une fois de plus sa relique, un rayon de lumière en sorti et transperça le mage, brûlant la moitié de son corps.

Tibors se retourna vers son premier adversaire pour le faire parler, mais un sort jeté sur l’armure de ce dernier broya le forgeron. Apparut alors une mage : Serenia Ex-Criamon qui acheva de ces brûlures le mage en perçant son foie qui bougeait et remontait dans son œsophage. Elle disparue aussi vite qu’elle n’est apparue, mais l’odeur de mort qui la suivait y resta. Les hommes habillés en moines ont été retrouvé mort, un trou dans la nuque.

L'Église fut prévenu pour emmener les morts.

Odnis

Messages : 3267
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Arkat74 le Mar 31 Juil 2012 - 21:58

Aodren prend ton rapport pour le lire. Il te demande s'il peut faire quelques remarques dessus, n'attend même pas la réponse, prend un couteau, une plume. Commence à tailler la plume, puis d'un geste vif et rapide, né d'une habitude certaine, s'entaille une veine. Et te regardant droit dans les yeux, te dit : mes remarques seront en rouge. Il part d'un grand rire diabolique ... MOUOUOUAAAAHHHHHAHHHAHHHHH !!!!
Pendant plus d'une heure, il trempe sa plume dans la flaque de sang qui se répand sur la table. Puis te tends le rapport :


-------------------------=================== LE RAPPORT ===================-------------------------
Le soleil commençait à peine à faiblir lorsque Aodren Ex-Jerbiton Tibors de Penthièvres et Ulfius Ex-Flambeau me demandèrent afin de retrouver l’un des voleurs du Trésor du Duc de Bretagne.


D’après leur récit, le vol a été réalisé lors de la Fête des Fous à Nantes, où le Trésor du Duc circulait dans les rues, accompagné par le Maire de Nantes et protégé par des Gardes Absourate et des sergents d'armes.

L’attaque se déroula au niveau du cimetière de l'Église Notre Dame où une horde de squelettes attaqua le convoi. Ils ont traversé les murs du cimetière et attaqué les gardiens du Trésor.
Pendant ce temps là, un chevalier tout de noir vêtu accompagné de quatre hommes vêtus d’habits de moine profitaient de la diversion pour récupérer le Trésor éliminant en premier lieux les gardes absourates.

Tibors de Penthièvre accompagné de sa garde attaqua les squelettes ainsi que le chevalier. Aodren et Ulfius se jetèrent aussi dans la mêlée. La bataille faisait rage lorsque Tibors mit le coup fatal au chevalier noir. Celui-ci tomba plus mort que vif.
Mais ce dernier se releva dans un grand rire maléfique, les yeux rougesses yeux étaient devenus rouges et une odeur de souffre se répandit. Surprenant son adversaire, le chevalier en noir lui assainit une attaque le mettant à mal. Après ce retournement de situation, l'idée d’être en face d’un démon le prit. Tibors ouvra son sac pour y prendre sa Sainte Relique et, aidé par Aodren, ils portèrent le second coup fatal qui transperça de part et d’autre le chevalier noir. Aidé d'Ulfius, et après un combat acharné où la magie le disputa au courage, ils finirent par vaincre le chevalier.

Une fois la bataille finie, le coffre avait disparu avec les moines.

Aodren émit l'hypothèse que les moines avaient dû fuir le plus rapidement possible de Nantes avec leur butin. On verra, dans la suite du rapport, que l'hypothèse d'Aodren n'était pas bonne. Tibors et Ulfius, accompagnés de quelques uns de ses gardes partirent donc pour essayer de retrouver la piste des moines. La nuit commençant à tomber, la piste devint impossible à suivre. Tibors et Ulfius eurent une lumineuse idée ; celle de venir me trouver.
Après réflexion, nos combattants se rappelèrent du visage d’un des quatre porteurs ; Tristant le jeune, forgeron de Fay de Bretagne. Ils y allèrent, mais seul ces affaires s’y trouvaient.
D’où leur demandeC'est ainsi qu'ils en vinrent à demander mon aide afin que j’utilise le sort “The Inexorable Search” pour retrouver le suspect avec des objets ayant de probables liens avec leur propriétaire. Ce ne fut malheureusement pas le cas. L’hypothèse que le suspect n’avait pu sortir de la ville avec toute la sécurité semblait la plus probable et ils repartirent sur Nantes.

Intrigué par leur histoire, je les accompagnai. Ils arrivèrent en premier. N'étant pas équipé pour une chevauchée rapide en pleine nuit, je n'arrivai que le lendemain matin. et me contèrent le jour suivant leur nuit : Ils me contèrent la fin de leur nuit :

Durant cette chevauchée, le jeune Aodren n'était pas resté inactif. Je ne tarirait pas d'éloge sur ce jeune mage perspicace, même s'il peut paraitre un peu impertinent, ces remarques sont souvent très justes (sauf cette fois-ci) et son esprit est vif et acéré. flower

Bref durant le début de la nuit, Aodren, aidé en cela par la bien nommée Blanche, avaient essayé de savoir comment 4 moines avaient pu sortir de Nantes. Après avoir parcouru certaines rues, il se dirent qu'une des possibilités est qu'ils soient passés par la Cathédrale. Celle-ci, il faut le savoir, jouxte les remparts, l'idée de Blanche et Aodren étaient qu'ils aient pu fuir par des souterrains. Avant de s'y rendre ils prévinrent un des hommes d'armes de Tibors de leur destination


A leuru retour de Tibors et d'Ulfius sur Nantes, un témoin ils retrouvèrent le garde qui leur indiqua qu’il avait vu quatre hommes lourdement chargés entrer qu'Aodren était parti dans la Cathédrale. Ils s’y précipitèrent et commencèrent y trouvèrent Aodren et Blanque qui avaient commencé à fouiller les lieux.

Lorsqu’ Les retrouvailles furent de courte durée. Un sort percuta la Parma Magica d’Ulfius arrêtant ainsi les recherches. Se présenta alors un mage sous le nom de Gorgal Ex-Tytalus leur demandant de quitter les lieux car il avait affaire. Commença alors une discussion avec Aodren et ce nouvel arrivant. Ce dernier avoua qu’il venait chercher le Trésor du Duc et qu’il était dans son bon droit ; le pillage étant accepté dans le tribunal de Normandie. L’autre lui rétorqua que l’utilisation de démon l’était moins.

Pendant que les mages se disputaient de la légalité de la situation, quatre moines dont le forgeron apparurent dans un recoin. En un rien de temps, Tibors se jeta sur ce dernier. Le combat se termina aussi vite qu’il eut avait commencé. Tibors demanda au vaincu de se repentir, ayant aidé un démon. Ce qui n’était point au goût de Gorgal qui lança un sort au perdant. Ce dernier fut protégé par Tibors qui sorti une fois de plus sa relique, un rayon de lumière en sorti et transperça le mage,. Un événement inattendu survint, dans la Maison de Dieu, l'épée de Tibors s'enflamma et celui-ci, surpris, frappa maladroitement le mage, le simple contact de l'épée brûlant la moitié du corps de Gorgal.

Tibors se retourna vers son premier adversaire pour le faire parler, mais un sort jeté sur l’armure de ce dernier broya le forgeron. Apparut alors une mage : Serenia Ex-Criamon qui acheva de ces brûlures le mage en perçant son foie qui bougeait et remontait dans son œsophage. Elle disparue aussi vite qu’elle n’est était apparue, mais l’odeur de mort qui la suivait y resta. Les hommes habillés en moines ont été retrouvé mort, un trou dans la nuque.

L'Église fut prévenu pour emmener les morts. Un ecclésiaste, nommé Anselme de Vaux, ainsi qu'un autre moine vinrent. Le moine "renifla" le cadavre du mage et confirma que celui-ci sentait le Mal. Aodren m'a confirmé que cet Anselme et ce moine étaient déjà venu pour "renifler" le cadavre du chevalier en noir, confirmant aussi "l'odeur" de Mal sur ce cadavre.

-------------------------=================== FIN ===================-------------------------

Arkat74

Messages : 2692
Date d'inscription : 20/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Odnis le Mar 31 Juil 2012 - 22:34

En effet, certains points sont plus juste, involontairement j'en avais oublié et d'autre non...

Comme le fait que Tibors me contacte pour essayer de rechercher le forgeron afin de retrouve le trésor du Duc... le Code interdit d'interférer avec les vulgaires... et sur papier, Tibors n'est pas dans l'Alliance... donc je préfère que sur papier cela soit un mage qui me demande de l'aide.

Je rappelle aussi qu'une jurisprudence a établi que travailler comme magicien à la cour était une violation du Code.


Cette dernière phrase est dite sur un ton très calme en ne ciblant personne.

Mais je tiendrais compte de vos remarques et je vous remercie de votre participation.

Odnis

Messages : 3267
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Arkat74 le Mer 1 Aoû 2012 - 8:15

Je ne sais si le fait de ne pas mentionner Blanche était volontaire ou pas. Mais j'ai dû, lui donner quand même un petit rôle.
Il s'agissait juste de mon point de vue. Le plus difficile, c'est de montrer qu'il y avait eu manifestation du Démon. Je n'y suis pas spécialement bien arrivé. De plus la mention d'Anselme de Vaux n'est peut-être pas souhaitable. Mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour prouver qu'il y avait eu présence du Démon, à moins de faire intervenir Zolkan dans l'histoire, mais cela risque d'être assez compliqué.
Je veux aussi éviter la mention de la Sainte Relique que possède Tibors. C'est pour cela que j'ai du tordre quelque peu la vérité.

[HRP]Le préambule au rapport est, bien sûr, pure fiction Wink Tout ce que j'ai décrit ne s'est jamais passé. C'était juste une manière d'introduire les modifications que j'apportai en rouge. J'ai trouvé ça marrant. Autant pour moi, si vous n'avez pas trouvé cela drôle Rolling Eyes [/HRP]

Arkat74

Messages : 2692
Date d'inscription : 20/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Odnis le Mer 1 Aoû 2012 - 11:06

[HRP] Ah? Moi qui voulait faire des expérience sur le sang d'Aodren :p [/HRP]

Odnis

Messages : 3267
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Arkat74 le Mer 1 Aoû 2012 - 11:17

[HRP]Ouf ! j'ai échappé aux expériences "frankensteinesque" de Xzyl Wink [/HRP]

Arkat74

Messages : 2692
Date d'inscription : 20/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Odnis le Ven 10 Aoû 2012 - 10:48

A noter que Xzyl ne montre son rapport qu'aux mages.

Odnis

Messages : 3267
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Retour d'Ailin

Message  giom le Ven 10 Aoû 2012 - 17:25

Après Aodren, Ailin prend la lecture du document de Xzyl, en silence.
Une heure après, il porte un seul commentaire : « Vraiment très bien », puis, sans rien demander, moins extravagant qu'Aodren, sort la plume et l'encrier qui sont toujours rangés à leur place sur son bureau sommaire (son laboratoire n'a toujours pas été aménagé) et se met à porter quelques commentaires sur un vélin à part.

Après quelques minutes il les porte à Xzyl :
j'aurais évité de nommer expressément le nom « de Penthièvre » ; si le passé de Tibors l'a de nouveau rattrapé, évitons d'en ajouter et de trop le mettre sous la lumière de la lampe à huile, d'autant qu'il ne fait parti de notre alliance. « Tibors » suffira, je pense.
J'aurais également évité de parler de l'Orbe qu'il possède et qui pourrait attirer beaucoup de convoitises, d'autant que nous n'avons, au jour d'aujourd'hui, pu l'analyser avec résultat. De là à coucher par écrit un mensonge dans un rapport, je n'y suis pas favorable. Eclipser la brûlure du corps de Gorgal me semble préférable. La notion de maléfique étant déjà portée à l'attention du Tribunal à la fin du rapport.
Tristan, je crois, s'écrit ainsi, sans « t » à la fin.
Je ne suis pas convaincu de l'intérêt de trop mentionner Blanche, peut-être celle-ci préfère rester discrète. A voir avec elle. Je m'en remettrai à ton jugement. Tu la connais mieux que nous.
Tu omets de préciser que Sérina a prélevé l'âme de ses victimes pour les insuffler dans sa lame, faisant fi des remarques du chevalier Tibors pour cet acte dans la maison de Dieu.
Je pense que l'omission de l'Ombre qui a couvert la cathédrale autour de Blanche est un choix judicieux
J'apprécie aussi le fait que tu ne m'aies pas cité, ni mes « prédictions » ou « visions » sur la cathédrale et je t'en remercie.

Sinon, je suis d'accord avec les ajouts et modifications de notre cher sodales Aodren. J'ai juste un doute sur l'excès de qualificatifs flatteurs à son égard. Il s'agit là d'un rapport d'enquête, non pas d'un document pour mettre en exergue notre travail, je pense.
Peut-être ne pas nommer expressément Anselme de Vaux mais parler d'un moine spécialisé dans les questions du Démon ? Rester vague évitera de laisser croire que nous le connaissons bien ou qu'il est en contact avec nous ce qui, tu me confirmeras, est interdit par le Code.


[HRP]
Et lol pour les expériences sur le sang d'Aodren, j'ai pensé exactement la même chose en me disant qu'Aodren n'avait pas peur de laisser ainsi son sang à Xzyl le chercheur fou ! Smile

giom

Messages : 5611
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Arkat74 le Ven 10 Aoû 2012 - 18:37

Comme je l'ai dit ensuite, l'extravagance d'Aodren n'était que pure fiction et ne s'est jamais déroulée Wink Heureusement Laughing

Arkat74

Messages : 2692
Date d'inscription : 20/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Arkat74 le Ven 10 Aoû 2012 - 18:39

Ah ! Bon, où ai-je laissé des qualificatifs flatteurs sur mon propre compte ! Eh ! Eh ! Bon s'était pour détendre un peu l'atmosphère.

Arkat74

Messages : 2692
Date d'inscription : 20/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Odnis le Ven 10 Aoû 2012 - 19:22

Vos remarques sont pertinentes, j'en prend note.

Écrire le nom d'une personne cela signifierait-il que l'on la connaisse personnellement? Je serais pour l'inverse... Comme nommer un mage avec sa maison ou son Alliance. D'ailleurs dans le vrai rapport, je voulais mettre tout le nom et titre de la personne lorsqu'elle intervient dans l'histoire.

Le plus important dans ce rapport est la mort du mage, je peux rester vague sur l'arme utilisée et écrire que Tibors a fait appel à un pouvoir Divin, ce qui d'après vos dire est exacte.

Pour l'Ombre et vos compétences Ailin, elles n'ont point impacté sur l'histoire donc je les mets de côté.

Pour Sérina, elle intervient à la fin de mon rapport. Je peux être plus précis, en effet. L’hypothèse que cette dague est un pourvoir de REGO MENTEM me surprendrait point.

Odnis

Messages : 3267
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  giom le Ven 10 Aoû 2012 - 20:10

Xzyl a écrit:Vos remarques sont pertinentes, j'en prend note.
mais de rien et merci à toi de les prendre en note.

Xzyl a écrit:
Écrire le nom d'une personne cela signifierait-il que l'on la connaisse personnellement? Je serais pour l'inverse... Comme nommer un mage avec sa maison ou son Alliance. D'ailleurs dans le vrai rapport, je voulais mettre tout le nom et titre de la personne lorsqu'elle intervient dans l'histoire.
Très bien. je n'ai pas ton expérience de ce genre de rapport ni ta connaissance de l'Ordre et me range sans problème à ton avis.

Xzyl a écrit:
Le plus important dans ce rapport est la mort du mage, je peux rester vague sur l'arme utilisée et écrire que Tibors a fait appel à un pouvoir Divin, ce qui d'après vos dire est exacte.
Je préférerais éviter de lier cette mort à l'action de Tibors

Xzyl a écrit:
Pour l'Ombre et vos compétences Ailin, elles n'ont point impacté sur l'histoire donc je les mets de côté.
Sûrement

Xzyl a écrit:
Pour Sérina, elle intervient à la fin de mon rapport. Je peux être plus précis, en effet. L’hypothèse que cette dague est un pourvoir de REGO MENTEM me surprendrait point.
Je pense que c'est le plus important à préciser.

giom

Messages : 5611
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  giom le Mer 22 Aoû 2012 - 10:57

J'ai relu le résumé que j'avais rédigé (à l'ancienne : papier-crayon) et le rapport de Xzyl et le rapport est mieux.
Pas envie de mettre au propre ce que j'ai écrit pour faire un résumé qui in fine me plaise pas.

Par contre, ça pourrait être pas mal d'extraire le rapport de Xzyl (dans sa version finale, après commentaires de ses sodales) et de le publier, sur le spip que j'utilise ou ailleurs. Qu'en pensez-vous ?

giom

Messages : 5611
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Odnis le Mer 22 Aoû 2012 - 11:14

Pas de soucis, cependant on va dire qu'il y a une partie "secrète" (pas tant que cela vu que je vous le dis, juste que vos perso ne la verrons pas)

Odnis

Messages : 3267
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Odnis le Mer 22 Aoû 2012 - 11:18

Le soleil commençait à peine à faiblir lorsque Aodren Ex-Jerbiton et Ulfius Ex-Flambeau me demandèrent afin de retrouver l’un des voleurs du Trésor du Duc de Bretagne.


D’après leur récit, le vol a été réalisé lors de la Fête des Fous à Nantes, où le Trésor du Duc circulait dans les rues, accompagné par le Maire de Nantes et protégé par des Gardes Absourate et des sergents d'armes.

L’attaque se déroula au niveau du cimetière de l'Église Notre Dame où une horde de squelettes attaqua le convoi. Ils ont traversé les murs du cimetière et attaqué les gardiens du Trésor.
Pendant ce temps là, un chevalier tout de noir vêtu accompagné de quatre hommes vêtus d’habits de moine profitaient de la diversion pour récupérer le Trésor éliminant en premier lieux les gardes Absourates.

Tibors de Penthièvre accompagné de sa garde attaqua les squelettes ainsi que le chevalier. Aodren Ex-Jerbiton et Ulfius Ex-Flambeau se jetèrent aussi dans la mêlée. La bataille faisait rage lorsque Tibors de Penthièvre mit le coup fatal au chevalier noir.
Mais ce dernier se releva dans un grand rire maléfique, les yeux devenus rouges, suivi d’une odeur de souffre. Surprenant son adversaire, il lui assainit une attaque le mettant à mal. Aidé d'Ulfius Ex-Flambeau, et après un combat acharné, ils finirent par vaincre le chevalier.

Une fois la bataille finie, le coffre avait disparu.

Aodren Ex-Jerbiton émit l'hypothèse que les moines avaient dû fuir le plus rapidement possible de Nantes avec leur butin. Après réflexion, nos combattants se rappelèrent du visage d’un des quatre porteurs; Tristant le jeune, forgeron de Fay de Bretagne. Ils y allèrent, cependant seul ces affaires s’y trouvaient.

C'est ainsi qu'ils en vinrent à demander mon aide afin que j’utilise le sort "The Inexorable Search" pour retrouver le suspect avec des objets ayant de probables liens avec leur propriétaire. Ce ne fut le cas. L’hypothèse que le suspect n’avait pu sortir de la ville avec toute la sécurité semblait la plus probable et ils repartirent sur Nantes.

Intrigué par leur histoire, je les accompagnai. N'étant point équipé pour une chevauchée rapide en pleine nuit, je n'arrivai que le lendemain matin. Ils arrivèrent en premier et ils me contèrent la fin de leur nuit :

A leur retour sur Nantes, un garde leur indiqua qu’il avait vu quatre hommes lourdement chargés entrer dans la Cathédrale. Ils s’y précipitèrent et commencèrent à fouiller les lieux.
Lorsqu’un sort percuta la Parma Magica d’Ulfius arrêtant ainsi les recherches. Se présenta alors un mage sous le nom de Gorgal Ex-Tytalus leur demanda de quitter les lieux car il avait affaire. Commença alors une discussion avec Aodren Ex-Jerbiton et ce nouvel arrivant. Ce dernier avoua qu’il venait chercher le Trésor du Duc et qu’il était dans son bon droit; le pillage étant accepté dans le tribunal de Normandie. L’autre lui rétorqua que l’utilisation de démon l’était moins.

Pendant que les mages se disputaient sur la légalité de la situation, quatre moines dont le forgeron apparurent dans un recoin. En un rien de temps, Tibors de Penthièvre se rua sur ce dernier. Le combat se termina aussi vite qu’il avait commencé. Le vainqueur demanda au perdant de se repentir, ayant aidé un démon. Ce qui n’était point au goût de Gorgal Ex-Tytalus qui lança un sort au vaincu. Énervé, Tibors de Penthièvre demanda l’aide de Dieu, son épée s'enflamma et d’un simple coup, la moitié du corps de Gorgal Ex-Tytalus fut brûlée.

Tibors de Penthièvre se retourna vers son premier adversaire pour le faire parler, mais un sort jeté sur l’armure de ce dernier broya le forgeron. Apparut alors une mage : Serenia Ex-Criamon achevant le mage en perçant son foie qui remontait dans son oesophage. Elle disparue aussi vite qu’elle n’était apparue, mais l’odeur de mort qui la suivait y resta. Les hommes habillés en moines ont été retrouvé mort, un trou dans la nuque. Le sort "Whispers Through The Black Gate" ne donna aucun résultat.

L'Église fut prévenu pour emmener les morts.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Partie secrète que vos personnages ne liront pas, car lors d'une enquête, il n'y a que des suspects (vos personnages en faisaient partie) et des victimes...
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Afin de valider leur version des faits, j’ai mené mon enquête facilitée par le tournoi où tous les Nantais étaient conviés.
Ainsi en toute discrétion, j'ai pu user de la magie pour interroger les lieux où les évènements se sont déroulés : dans les ruelles de Notre Dame et dans la Cathédrale de Nantes.
Un dénommé Solcan Ex-Tytalus m’interpella en présentant un crâne d'un des squelettes ramassé avant que l'Église ne les purifie. Il en ressorti du vis et indiqua que sa couleur rouge était du à son origine démoniaque.

Puis j'ai interrogé magiquement et en toute discrétion divers témoins comme le Maire de Nantes et les hommes de Tibors de Penthièvre, leurs témoignages correspondaient au récit.

De plus, l'Église a accepté ma demande d’analyser les corps des victimes et leurs blessures validaient les témoignages. Un ecclésiaste, nommé Anselme de Vaux, ainsi qu'un autre moine vinrent. Ce dernier "renifla" le cadavre du mage et confirma que celui-ci sentait le Mal. Ils m’indiquèrent aussi que le cadavre du chevalier en noir avait la même odeur.

Odnis

Messages : 3267
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport sur la fête des Fous

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum