[1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

[1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Mer 30 Mar 2016 - 14:12

[HRP]
Je poste et raconte. Le MJ est libre d'intervenir mais sans aucune obligation ni attente particulière du joueur. Smile
[/HRP]

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Mer 30 Mar 2016 - 14:31

Après une matinée terne, sous la pluie, un chaud soleil de fin septembre terminait d’achever les nuages. Comme un signe. « Après la pluie, le beau temps », comme ont coutume de dire les paysans du coin.
Justice marchait au pas, fier et élance. Mais son maître le chevauchait pensif.
- Seigneur Tibors, tout va bien ?
Childeric était venu se mettre à sa hauteur. Comme quoi, Tibors était bel et bien perdu dans ses pensées et le chef de sa troupe était venu l’en sauver.
- Tout va bien, oui, Childeric. Je vais partir quelques temps en expédition. Une expédition que je préfère mener seul.
Avant que Childeric ne prenne la parole, Tibors le coupe.
- Je sais ce que tu vas me dire, Childéric. La dernière fois que je suis parti en expédition et t’ai laissé le commandement des troupes, cela a failli très mal finir pour moi. Et tu n’as pas tort. Mais ma décision est prise. Je risque d’être parti un petit moment. Ulfius et les érudits qui l’accompagnent, me remplaceront dans la gestion des affaires politiques. Tu gardes ton rôle pour me suppléer en tant que protecteur de Fay. Je vais arranger les choses avec le bourgmestre pour que tu puisses récupérer la part des impôts pour payer les hommes. Je te charge également de te rendre sur Nantes de temps à autre, toi ou un des hommes, et t’assurer que tout va bien là-bas. Les clés de la maison de Nantes sont également à toi.

Childéric hésita de nouveau à répondre. Mais il connaissait Tibors comme un ami autant que comme son seigneur et savait qu’il ne le ferait pas changer d’avis. Pas aujourd’hui en tout cas. Peut-être Bernard de Maux le pourrait-il ?

La petite troupe passa le gué des amoureux et tourna ensuite sur la gauche, longeant la forêt. Ils arrivaient sur Fay.
D’un signe, Tibors indiqua à ses hommes qu’il se rendait chez les érudits. Il les retrouverait dans quelques heures à la fermette.


Dernière édition par giom le Jeu 31 Mar 2016 - 10:17, édité 1 fois

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Mer 30 Mar 2016 - 14:33

OK.

Il me faut quelques indications de temporalité. Quand est ce qu'il part...
Que cela reste crédible ....non Tibors n'appelle pas un pégase en sifflant qui l'emporte jusqu'au Walhalla pour ramener Gaia.

Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Mer 30 Mar 2016 - 14:40

Childéric hésita de nouveau à répondre. Mais il connaissait Tibors comme un ami autant que comme son seigneur et savait qu’il ne le ferait pas changer d’avis. Pas aujourd’hui en tout cas.
Je n'aime pas vous savoir en dehors de ma protection sont les seuls mots de Childéric. Il sait qu'il n'est pas en son pouvoir de te faire changer d'avis.
Le pourrait-il qu'il ne ne voudrait peut-être pas. Ces temps ci tu n'es plus le même. Une cicatrice intérieur te défigure et elle ne fait que suppurer un étrange mal être. Tibors doit guérir ou .........périr.

Avant que vous partiez, j'aimerais faire une dernière soirée, rien que nous deux. Merci.

Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Mer 30 Mar 2016 - 16:54

Asmodeus Mogart a écrit:Il me faut quelques indications de temporalité. Quand est ce qu'il part...

giom a écrit:Après une matinée terne, sous la pluie, un chaud soleil de fin juin terminait d’achever les nuages.

Serais-je trop subtile ?
Pour moi il part après avoir ramené à Nantes l'enfant gâté qui se prend pour un roi avant de n'avoir rien prouvé. Il est sur le retour vers Fay, depuis Nantes.

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Mer 30 Mar 2016 - 17:05


Il me faut quelques indications de temporalité. Quand est ce qu'il part...
C'est pour plus tard lors de ton long périple.
Par exemple si tu t'arrêtes chez le Roi Pécheur, il faudra me dire si c'est 1 jours, 2 mois ou 3 ans.


il part après avoir ramené à Nantes l'enfant gâté qui se prend pour un roi
1/ tu ne l'as pas ramené.
2/ On est au milieu de l'automne, style mi octobre. Il y'a un quiproquo sur la Date.
J'avais lu trop rapidement le début de ton post et j'étais passé sur la date.
Les mages sont partis pour l’île de Guedel au début de l'automne.
Les mages ont rencontrés les chevaliers d'Oleron après être revenu de l’île de Guedel.
Arthur les a rencontrés juste avant.



Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Mer 30 Mar 2016 - 17:13

En effet c'est le bordel, niveau dates.

Bon bah on remplace soleil de juin par celui d'automne. Mais du coup partir mi octobre c'est un peu con. J'aurais dû partir plus tôt, tiens. Smile

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Mer 30 Mar 2016 - 17:46

Bin,  non.  Ce début d'automne avec les feuilles qui tombent a accentué ta mélancolie et t'a décidé à  partir. Sad


Dernière édition par Asmodeus Mogart le Jeu 31 Mar 2016 - 12:51, édité 1 fois

Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Mer 30 Mar 2016 - 18:06

Asmodeus Mogart a écrit:Bin,  non.  Ce début d'automne avec les feuilles qui tombent à accentuer ta mélancolie et t'a décidé à  partir. Sad

C'est con parce que j'avais vraiment en tête de partir dès le retour de Nidi. Pas joué été et automne donc un peu chiant quoi.
Bref, raison de plus pour partir. D'ailleurs, à y réfléchir aucune raison que je parte sans mes hommes. C'est prendre des risques pour rien. Ulfius et ses hommes peuvent largement protéger la région.

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Jeu 31 Mar 2016 - 10:17

J'ai édité mon premier post. La suite dans la journée.

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Jeu 31 Mar 2016 - 16:21

La suite là-bas : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Jeu 31 Mar 2016 - 17:45

J'ai toujours aimé quand tu te décidais à jouer Tibors.
C'est très bien.

Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Jeu 14 Avr 2016 - 15:07

Donc, pour clarifier ta position (un coup tu pars seul, un coup tu pars avec tes hommes).
Avec qui tu pars ????
Pour rappel :
- Tu as une servante
- Tu as un écuyer
- Tu as divers hommes d'armes
- Tu as aussi ta future femme qui devait venir te voir au printemps prochain
..........

Pour chaque cas que fais tu ? ?

Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Jeu 14 Avr 2016 - 16:45

Je t'ai dit que je posterai tranquillou au fil de l'eau. Si tu veux le gérer dis le moi et j'arrête.
J'aurais dû le sacrifier qd j'en ai eu l'occasion. Plutôt que voir le MJ le faire tomber après l'avoir positionné si haut.

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Jeu 14 Avr 2016 - 16:59

Pas du tout, je suis pas pressé.
C'était pour relancer le sujet.

([HRP] je ne l'ai pas fait tomber, on dira que son propriétaire lui a fait un croc en jambes..., et puis pourquoi le sacrifier, et puis c'est Tibors, tout ceci n'est qu'un vague contre temps, il vogue assurément vers un destin hors du commun, exceptionnel, grandiose et si la vie lui tend quelques obstacles c'est pour mieux les surmonter et se mettre en valeur..je joue bien le vice optimiste de Tibors, non)

Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Jeu 14 Avr 2016 - 17:11

[HRP]
Pour moi si. C'est le MJ qui en un seul post l'a mis dans une situation intenable : trahison avec tout le monde qui le sait.
Mais bon de toute façon trop compliqué de jouer 3 persos. Et dans une campagne pour les mages le choix est logique. C'est dommage j'aimais bien Tibors. Mais c'est plus de contraintes et de frustration que de plaisir.
CQFD

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Jeu 14 Avr 2016 - 20:31

C'est le MJ qui en un seul post l'a mis dans une situation intenable : trahison avec tout le monde qui le sait.
Trahison...il n' a trahi personne...
Et qui le sait ????
A part Tibors et Arthur ???
Pour l'instant Tibors n'en a parlé à personne ?

Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Jeu 14 Avr 2016 - 21:40

Je parle de tout le monde dans le château qui sait que Tibors était parti à la suite d'Arthur.

En tant que joueur j'ai une fois de plus eu l'impression de subir sans pouvoir maîtriser lon perso.

Mais plus généralement j'aime beaucoup Tibors mais je ne prends pas plaisir à le jouer. Et la dernière séance j'ai eu le sentiment de revivre l'époque RV : "fais ça larbin et de quel droit tu refuses ou hésite ? "

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Sam 16 Avr 2016 - 22:24

Comme attendu, le bourgmestre n’avait pas vu d’un bon œil la décision de Tibors. Comment lui en vouloir, la dernière fois que le nouveau Seigneur de Fay s’était absenté, la ville avait failli basculer dans le « chaos divin ». Et le bourgmestre avait beau reconnaître une certaine autorité envers les érudits, pas sûr qu’ils les considèrent les mieux placés pour veiller à la sécurité de Fay. Pas sûr aussi qu’il ait apprécié voir le sieur Aodren chargé du prélèvement et de la redistribution de l’impôt et non lui-même.

Quant à la scène de larmes de sa jeune fille « Non Seigneur Tibors, ne partez pas ! Que ferons-nous sans vous ! Vous devez rester ici, à nos côtés ! ». La jeune donzelle en avait d’ailleurs remis une couche quand Tibors avait confirmé partir probablement avec Childéric à ses côtés.
Bref, le plus dur était fait : les annonces.

Tibors arriva enfin à la fermette. La journée était déjà bien avancée. A peine passé le pas de la porte qu’il découvrit ses hommes qui l’attendaient, sur le pied de guerre, Childéric devant eux.
Le jeune sergent pris la parole :
- Nous avons discuté avec les hommes. Nous n’avons bien sûr aucun conseil à vous donner mais, sauf votre respect, Seigneur, nous pensons qu’il n’est pas sage de partir ainsi, seul. Surtout à l’orée de l’hiver. Nous avons tous en tête…
- Il suffit
, coupa Tibors calmement mais fermement. Je sais ce que vous pensez. Ma décision de partir est prise. Cependant, je pense que vous avez raison. Il n’est pas sage de partir seul. Aussi je vous propose de m’accompagner. Nous partons en croisade, en quelque sorte. Sauf qu’ici nous ne combattrons pas pour Dieu mais pour moi ! C’est certainement égoïste. Mais je combats pour les autres depuis des années et celle qui comptait pour moi a disparu. Seule. Prisonnière. Parce que les autres, que ce soit les nobles, le clergé ou les bien-pensants ont toujours une tâche bien plus urgente ou importante à leurs yeux à vous confier. Et bien aujourd’hui je décide de me battre pour moi. Je n’oublie pas Fay. La Compagnie du Chêne connaît bien la région. Ils ont ma confiance et sauront agir au mieux. Ceux d’entre vous qui désirent rester ici protéger Fay le peuvent. Ceux qui souhaitent m’accompagner dans cette aventure périlleuse seront les bienvenus.
Le hourra qui s’ensuivit ne laissait pas place au doute. Ses hommes l’accompagneraient dans cette folle expédition.
Seul Bernard restait discret, hésitant. Il n’était pas convaincu par cette expédition. Mais laisser Tibors y aller seul avec ses hommes était-il le plus judicieux ?

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Dim 17 Avr 2016 - 12:36

Bernard de Meaux n'est pas convaincu par cette expédition.
Il a tellement vu de seigneur délaissé leurs terres et leurs mesnie pour de lointaines aventures même si ils s'agissaient d'aller délivrer la terre sainte.
Cependant il sait que lorsque Tibors a une idée ......
Alors Bernard de Meaux essaye juste que le départ de Tibors se fasse dans les meilleurs conditions et après les avoir réussi à gagner ses éperons de chevaliers il ne devienne pas un paria sur un coup de tête.
As tu demander la permission à ta suzeraine de t'absenter pour une quête personnelle ?
Que vas tu faire du jeune écuyer Geoffrey ? Vas tu l'emmener dans un périple qui peut s'avérer mortelle ? Assumes tu cette responsabilité ?
Et Dame Lila qui devait venir te visiter au printemps, pour se fiancer avec toi, avant de convoler en juste Noces, lui as tu envoyer un courrier d'excuse ?
Un peu moralisateur, Bernard te rappelle que tu avais engagé ta parole de chevalier et donc ton honneur.......

Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Mer 12 Oct 2016 - 8:46

La neige avait recouvert le campement. Une couche épaisse qui montait au-dessus des bottes. Le feu de camp avait été entretenu avec soin mais la chaleur qu’il dégageait peinait à vaincre le froid de cette fin de nuit.
Tibors s’était levé depuis déjà plus d’une heure. Cela faisait des semaines que son sommeil n’était plus qu’une lointaine chimère. Une chimère, n’était-ce pas ce que sa quête risquait de devenir ? Le regard perdu dans l’obscurité de la forêt, c’est à peine s’il apercevait le vieux loup qui rodait autour d’eux. Vieux et malin. Il n’attaquerait pas. Un tel groupe d’hommes armés, autour d’un feu. Le vieux loup n’était pas suicidaire. Mais quelques jours encore à affronter la rigueur du froid pourraient changer la donne et offrir des opportunités.
Le visage de Tibors bougea soudainement, comme revenu à lui. Son regard porta vers la silhouette du prédateur qui disparut aussitôt. Tibors n’était pas dupe. Un sursis, tout au plus.
Une chimère. Une quête qui pouvait tous les mener à la mort. Une mort de froid ou de fin. Pas une mort héroïque tel qu’on les chante aux banquets l’hiver, au chaud dans un château. Tibors avait tout perdu.
Il avait gagné un nom. Il avait gagné des soutiens forts. Il avait gagné un beau parti, une femme aussi belle que sa dote. Une ascension dont rare bâtard pouvait s’enorgueillir.
Il avait tout perdu… ou plutôt tout jeté. Tout pour Gaïa. Une femme. Une noble quête… Une cause perdue. S’il avait été dans n’importe quel chant de troubadour, tout se terminerait bien. Si Dieu était bien réel, il verrait que sa cause était noble et pure. Et il ne pourrait l’abandonner ainsi ! Le pourrait-il ? Il avait bien laissé mourir son propre fils pour preuve de miséricorde.
Tibors doutait. Il se refusait à l’admettre mais il doutait du bien fondé de sa quête comme il doutait de l’existence même de Dieu ou de ses dessins. Un blasphème ! Mais trop fréquenter des mages avec des idées si opposées aux dogmes connus ne pouvait laisser insensible.

Tibors se retourna et croisa le regard du jeune soldat de garde. Son regard était perdu. Son admiration pour Tibors était tiraillée par les inquiétudes du quotidien : le froid, la neige, perdus en des contrées où personne ne parle ni franc, ni breton.
La troupe se réveillait petit à petit. Bernard était déjà debout, aidant le jeune Geoffrey à se lever. Emmener un gamin dans une telle expédition, était-ce raisonnable ? Le reproche pouvait se lire sur le regard de Bernard.
La servante, ancienne lépreuse s’était approchée du feu. Plus que nul autre elle souffrait du froid. Seule femme au milieu d’une troupe d’homme. Un agneau au milieu d’un troupeau de loup. Un agneau fragile portant nombre stigmates, mais un agneau tout de même. C’était elle qui avait voulu venir, se remémora Tibors, comme une excuse.
Childéric s’avança. Tibors connaissait cette démarche. Il allait se faire porte parole des hommes. Et Tibors savait très bien ce qu’il allait lui dire. D’un geste de la main, le chevalier arrêta l’avancée de son fidèle lieutenant et prit la parole.
« Nous sommes loin de notre maison. Nous sommes face à une froidure que jamais nous n’avons connue. Nous avons parcouru des dizaines, peut-être des centaines de lieues. L’hiver est déjà bien sur nous. Rebrousser chemin serait aussi suicidaire que de poursuivre. Pour les montures comme pour nous-mêmes.
J’ai aperçu les lueurs d’un village à quelques heures d’ici. Je ne sais quelle langue ils parlent ou quelles sont leurs règles d’hospitalité. Mais il m’étonnerait qu’ils ne nous portent pas assistance, monnayant quelque monnaie. Nous verrons si nous y passons deux ou trois jours seulement avant de gagner un refuge plus durable ou si nous y restons l’hiver. Mais il est temps de prendre un repos mérité, compagnons. »

Childéric se tue. Tibors l’avait devancé. Le lieutenant avait in fine obtenu la meilleure réponse qui soit. Et sans qu’il ait à exprimer ses doutes. Avec un peu de chance, une paillasse chaude et un toit pour les protéger du froid et de la neige les attendraient avant ce soir. Il serait bien temps de poser des questions dans quelques jours.

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Mer 12 Oct 2016 - 13:41

Le loup n'était pas le seul a roder autour du camp de Tibors. Et ce depuis le départ. Depuis Monverte même. Des choses, des bruits, des êtres plus ou moins invisibles, plus ou moins silencieux rodaient autour de l'expédition. Tibors pouvait sentir parfois leur hostilité, d'autres fois leur curiosité. Plusieurs fois Bernard de Meaux lui avait fait part de son sentiment d'être épié. On aurait pu penser que cette situation allait disparaître.....après toutes ces lieues parcourues.
Mais non.
La folie, douce, furieuse, rongeait elle les sens de Tibors. La folie qui conduisait cette expédition vers nulle part. Tibors était certains de n'être pas fou, mais comment se juger soi-même.....
Et puis....la chance, ces points d'eau trouvées miraculeusement, cette grotte découverte inopinément au plus fort d'une tempête, qui les avaient accueilli en son sein, où la troupe avait pu se reposer, reprendre des forces. Le gibier qui mourrait sous leur piège et leur flèches avant que la compagnie vienne t'à manquer. Ou l'expédition était bénie de Dieu (des Dieux) ou.........

Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Lun 12 Déc 2016 - 22:02

Cela faisait déjà trois jours que la compagnie du chevalier Tibors de Penthièvre était hébergée par ce peuple aux allures barbares mais au tempérament généreux.
Trois jours et ses hommes, ainsi que la lépreuse, étaient en bien meilleure forme.
Tibors, s’il avait repris des forces, n’avait pas complètement recouvré son humeur joyeuse. Régulièrement, il « prenait l’air » en s’éloignant de quelques pas du village, à contempler l’étendue de neige face à lui.
Il n’avait plus vu ce loup qui l’avait tant intrigué. Comme si l’animal était retourné vers un autre sujet, une autre priorité.
Tibors cogitait aussi beaucoup sur le « hasard », le « destin »… ou la « bénédiction de Dieu ».
Dernier événement en date : sa discussion avec le chef du village. Ca avait été plus que laborieux mais une jeune femme, fille d’une esclave ramenée au pays, s’il avait bien compris, avait gardé quelques rudiments de franc et avait permis de faciliter un semblant de dialogue.
En voyant l’allure de ses barbares, Tibors avait pensé à Amalrik et s’était mis en tête de décrire le géant. Il n’en était pas sûr mais il lui semblait que le chef du village avait compris ce qu’il lui disait et qu’il allait ou avait envoyé un messager.
Ce pouvait-il que leurs pas les aient rapprochés d’Amalrik ? Le géant de l’alliance et lui-même poursuivaient-ils deux chimères qui se reliaient en un point commun ? Voilà que Tibors se mettait à penser comme ce bon vieil Ailin ! Le mage philosophe lui manquait.

[HRP]
MJ, je peux faire apparaître Amalrik ? C’est cohérent ? Pas du tout ? Histoire de s’occuper un peu et renouer des liens ?

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Asmodeus Mogart le Mar 13 Déc 2016 - 10:48

Nop.
Amalrik est de retour à l'Alliance (avec des nouvelles de La reine des Glaces).

Asmodeus Mogart

Messages : 6067
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  giom le Mar 13 Déc 2016 - 13:29

[HRP]
Bon bah le Mj ne pourra pas dire que j'ai pas tout fait pour Tibors ! Very Happy

giom

Messages : 5600
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 39
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [1194...] A la recherche de Gaïa, la longue quête pénitente de Tibors

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum