Tribunal 1194

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tribunal 1194

Message  giom le Dim 14 Aoû 2016 - 10:43

Sujet pour résumer l'expédition au Tribunal de Normandie, en 1193.
Le point de vue est celui de Perkrax mais il n'est pas si subjectif que ça.


Dernière édition par giom le Jeu 18 Aoû 2016 - 17:55, édité 2 fois

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions

Message  giom le Dim 14 Aoû 2016 - 10:46

Le Tribunal, enfin.
Sept années ont passé depuis le dernier. Je venais alors juste de rejoindre Veritas Alibi. Je n’étais qu’un paria partout ailleurs.
En sept ans les choses ont-elles vraiment changées ? Les membres lucides de Veritas Alibi m’ont accepté et ont vu ce que je pouvais leur apporter. Mais pour certains, la lucidité se teinte toujours d’une méfiance que je n’explique pas. Aodren ou Ailin, en particulier, semblent différencier les quatre membres historiques du reste des mages. En quoi Ulfius est-il plus historique ? Derrière leurs idées nobles, voir révolutionnaires sur l’égalité entre mages et vulgaires ou entre chacun des mages, sont-ils vraiment différents ? Leurs belles idées sont valables que lorsqu’elles n’impactent pas leur propres privilèges !
N’ai-je pas prouvé ma valeur et ma loyauté pendant ces sept années ?

Bref, je m’égare. D’un autre côté, c’est la première fois, en dehors de mon maître, que je suis considéré autrement que comme un paria. Mon statut de Tytalus les freine probablement.
Et nous avons finalement trouvé un consensus pour le Bâton. Tant pis si j’ai dû faire autant de compromis. Je pense que tant que le Bâton était dans les sous-sols de l’Alliance il nous empêchait d’atteindre une vraie cohésion, une vraie unicité.
Nous avons enfin surmonté nos épreuves de printemps.

Sommes-nous passés à une alliance d’été ? L’issu de ce Tribunal nous le dira.

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le trajet

Message  giom le Dim 14 Aoû 2016 - 10:46

Le trajet a fait l’objet d’une découverte, au-delà de ces élucubrations dignes d’Ailin.
Des fées nous suivent. Je les sens, fortement. Une affinité que je suis seul dans le groupe à sentir à ce point. C’est bien la première fois que cette affinité avec les fées m’est aussi forte. Etonnant. [96 sur le jet de dé]

Elles sont menées par un seigneur fée, avec une odeur beaucoup plus forte, beaucoup plus épicée. L’odeur n’est pas sans rappeler certaines odeurs senties dans la forêt autour de notre alliance. C’est l’odeur de Fay… ou du seigneur Fay des lieux.
Cette fragrance va et vient au gré des allers et venues de Tibors. Elle s’éloigne lorsque Tibors s’approche. L’aura divine de Tibors – ou de sa relique qui n’est plus un secret pour grand monde – doit les éloigner.
Après quelques jours, les fées semblent s’être aperçu que je les ai repérées et elles disparaissent. Dommage, j’aurais aimé engagé un contact, même si je ne sais trop comment communiquer avec elles. Le féérique est le Royaume que je connais le moins.

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J-2 - L'arrivée

Message  giom le Dim 14 Aoû 2016 - 14:39

J-2 - L'arrivée

Nous arrivons à Montverte deux jours avant le début du Tribunal. Un groupe de mages aux allures d’hommes du nord sont arrivés juste avant nous. Ils sont 6 dont une femme aussi grande qu’Amalrik.

Nous sommes accueillis et conduits au cinquième étage où se trouveront nos appartements, dans la tour principale, juste au-dessous de l’auditoire. Pas encore le pinacle mais déjà un grand pas en avant par rapport au dernier Tribunal, où nous n'étions même pas hébergés dans la tour. Ulfius est déjà là et nous attendait.

Il nous raconte que sa visite à Confluencis s’est très bien passée. Ils ont bien apprécié le fait qu’on fasse appel à eux et qu’on considère que le sujet sur l'île de Guédel nous dépassait. Ils ont également apprécié que le Quaesitor Xzyl ait pris et mené avec succès une enquête. Comme si c’était la première fois. Xzyl n’excelle pas dans sa communication mais il n’est pas vu à sa juste valeur. C’est un Quaesitor hors pair, je trouve. Même si des fois, il a des accès de… folie ? Peu importe, qui n’a pas son vice contre lequel lutter ?
Ulfius nous apprend également qu’un Exarque a été missionné sur l’affaire de Nicira. Un Exarque a encore plus de pouvoir qu’un Justicar. Le Justicar a tout pouvoir d’enquête dans un Tribunal. L’Exarque a tout pouvoir sur tous les Tribunaux.
L’Exarque se nomme Anatolie et il est parti demander des comptes à la Domus Magna des Tremere.

C’est une bonne nouvelle. Mais je crains aussitôt pour sa vie à cet Exarque, si puissant soit-il. Les Tremere cachent beaucoup de choses et ils n’en seraient pas à leur premier écart vis-à-vis des lois de l’Ordre. Mais peu importe, tout le monde semble ignorer leurs agissements. Les Tytalus sont désunis alors qu’eux seuls pourraient les contrer. Les Flambeaux sont trop décérébrés pour agir si on ne leur dit pas quoi faire. Les Guernicus pourraient faire quelque chose… mais non. Quant au reste, ils sont perdus dans leurs recherches ou études, autistes au reste du monde.

Ulfius a également pris des informations sur Grimonin. Valerian l’aime bien car il ne lâche rien en enquête et c’est un bon Quaesitor. C’est vrai que je ne peux pas lui enlever ça. Il n’a pas l’air proche ni de Buliste ni d’Harpax. Ca j’ai plus de mal à le croire. Je ne pense pas que son acharnement soit uniquement lié à son sens du devoir. Enfin, Ulfius nous indique que Grimonin a tendance à faire appel à des Centurions extérieurs au Tribunal. Pour ne pas rendre de compte à Proctor ? Pour pouvoir agir comme bon lui semble ?


Dans l’enceinte de Montverte, nous découvrons qu’il y a des hommes et femmes avec un brassard rouge pour servir les mages. Il y a également des femmes avec un brassard vert pour les demandes spécifiques (liées aux affaires des mages). Meloar peut apprendre. Nous sommes très loin de cette organisation et de cette efficacité à Veritas Alibi. A des lustres de pouvoir accueillir un jour un Tribunal !
Meloar nous est utile, d’ailleurs. Il a écouté les rumeurs auprès des communs. Apparemment, il y aurait eu pas mal d’incidents avec des fées pour d’autres mages, sur le trajet.

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J-1 : Négociation avec Bulliste

Message  giom le Lun 15 Aoû 2016 - 0:13

J-1 : Négociation avec Bulliste


Le lendemain de notre arrivée, nous apercevons la délégation d’Oléron. Elle n’est pas au complet. Les chevaliers ne sont pas là. Probablement parce que leur état féérique ne leur permet pas de passer l’Aegis.


En milieu de journée, une jeune femme avec un brassard, et même un tabard violet, vient nous amener une sollicitation de rendez-vous de la part de Bulliste.
Nous sommes conduits jusqu’au onzième étage (il reste deux étages au-dessus). Au moment où nous entrons, Eduardus sort juste des appartements de Bulliste. Il semble surpris de nous voir ici. Tant mieux si on peut lui être désagréable, ne serait-ce que par ce biais. S’il y a un mage détestable au monde c’est bien lui. Pire qu’un Tremere presque. Il a même essayé de faire tuer Aodren et, encore une fois, ça ne semble choquer personne !

Une silhouette encapuchonnée est là. Encore elle. Elle part après notre arrivée.
Bulliste nous sert du thé. Elle précise qu’elle n’est pas la reine des Tytalus et qu’elle ne peut engager en son nom tous les Tyatlus.
Elle peut en revanche négocier pour son Alliance, Fudarus.
La négociation commence.
Elle accepte de retirer ses hommes de Nantes. Elle garde Rennes, Veritas Alibi garde Nantes.
Partage mutuel : Fudarus et ses vassales ne pillent pas Veritas Alibi et ses vassales et inversement.
Personnellement, elle s’engage envers Veritas Alibi mais elle ne peut engager plus que son propre nom.
Il y a une chose qu’elle ne pourra pas c’est arrêter l’enquête de Grimonin. Par contre, elle se tourne vers Xzyl en lui disant qu’il est possible que l’enquête s’arrête d’elle-même. Et si l’enquête s’arrête, faute de coupable, elle peut influencer pour que nous récupérions Tolidès.
Elle accepte de demander à Antigal de nous accueillir à la bibliothèque d’Expectatio et se chargera de nous accueillir à Fudarus.

La négociation a plutôt bien fonctionné. A voir dans la durée. Cette solution pour le Bâton, si frustrante fut-elle, était probablement la meilleure.

Bulliste soupçonne une autre faction d’avoir fait tomber le Bâton entre nos mains : Eduardus. Il n’est pas allié à Bulliste ni à Harpax mais elle ne l’imagine pas être en dehors du jeu.

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J-1 : Politique de l'agitation

Message  giom le Lun 15 Aoû 2016 - 0:16

J-1 : Politique de l'agitation


Le soir, je descends avec Aodren. Martha vient nous voir et nous remercie de l’avoir aidée.
Les gens sont assez agités. Il y a trois principaux clans :

  • Confluencis qui discute un peu avec Florum et Cunfin
  • Atramentum Renatus et Expectatio
  • Oléron et Nidi


Et nous, de notre côté. Qui attirons des regards. Nous pouvons en effet faire basculer beaucoup de choix par nos prises de position.

Calvinus, de Florum, vient voir Aodren et lui demande qui dirige et comment fonctionne l’alliance de Veritas Alibi. Peut-être que c’est aussi par l’étrangeté de notre fonctionnement que nous intrigons…

A table, Rhésus, le chef de Florum, vient à son tour nous voir. Il indique que le Tribunal sera agité et qu’il pense demander une motion : quitter le Tribunal de Normandie et rejoindre celui de Lotharingie. Rien que ça ! En effet ça sera agité. Déjà que…
Rhésus pense que l’Ordre d’Hermès doit réfléchir à ce qu’il va devenir et comment il doit se positionner dans ce monde.
Aodren lui demande s’ils s’inspirent des écrits de Conchiata (une mage qui a fusionné le divin, le magique, le féérique et le démonique dans une théorie magique basée sur le Vim). Une question dont seul Aodren et ses secrets, une fois de plus, ne peut comprendre l’origine.


Dernière édition par giom le Lun 15 Aoû 2016 - 15:12, édité 1 fois

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jour J : Matinée

Message  giom le Lun 15 Aoû 2016 - 15:11

Jour J : Matinée

Présentation d’une nouvelle alliance : Alliance des Mers du Nord
• Karl Magnus, ex Tytalus
• Hilde Oddfish, ex Bjornaer
• Columba, ex Miscellanae
• Mathilda Page, ex Verditius
• Tibors Milos, ex Tremere
• Andrew, ex Jerbiton

L’alliance a été fondée il y a deux ans.

Aristarcus se lève et demande un vote pour l’intégration de l’alliance au Tribunal. Il précise que l’alliance n’a pas de Centrum fixe. L’alliance est sur un bateau.
Après le vote, l’alliance a bien l’autorisation de rejoindre le Tribunal de Normandie.


Présentation des apprentis ayant récemment passé leur Gant :
Un Verditius d’Albision (alliance lige de Montverte) : Paulus ; son maître était Batonis
Une Mérénita de Florum : Armande ; son maître c’était Prunélie


Pause déjeuner du midi :
Le chef de Florum vient nous voir à nouveau. Nous lui disons que nous estimons que c’est soit trop tôt, soit trop tard. Nous ne sommes pas opposés à leur idée de redécouper le Tribunal mais celui-ci a besoin de stabilité et ce n’est pas le bon moment.
Il accepte notre choix et va réfléchir à sa proposition.

L’alliance d’Oléron vient nous voir ensuite : Caprician, Amélie, Graffias et en même temps ceux de Nidi : Micropédus, Régulus et Luuna.
Caprician prend la parole : « j’ai eu quelques mots avec Proctor et apparemment la mission pour laquelle vous nous avez aidé s’est bien déroulée. Nous vous remercions et vous devons un service. »
Micropédus demande si le mariage de Tibors pourra avoir lieu l’année suivante. Ah Tibors… je laisse Aodren répondre. Voilà où mènent les idées de libertés pour les vulgaires ! J’en souris mais en réalité j’admire Tibors. La liberté qu’il s’octroie. Le fait qu’il pense à sa quête personnelle plutôt qu’aux contraintes politiques de ce monde. Je l’envierais presque.

Le repas se termine quand 5 mages arrivent (2 femmes et 3 hommes). Ils semblent étrangers au tribunal. Venus du Tribunal du Levant ? Ils portent tous le symbole des Tytalus. Un porte un symbole de croix, proche de celle des templiers, ostensiblement.

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jour J : un après-midi intense

Message  giom le Lun 15 Aoû 2016 - 15:26

Reprise du Tribunal : Accusations de Grimonin :

Grimonin est au centre de l’amphithéâtre.
« Avant de poursuivre, je demande que vous jugiez ma requête, pas sur le fond mais sur la forme. »
Geirlaug (et non Proctor) lui fait signe de continuer.
« Nous demandons que le mage Xzyl soit jugé pour entrave à la justice et complicité avec le démon. Nous demandons à ce qu’il soit démis de son titre de Quaesitor et exilé de la maison des Gernicus. Nous demandons également le retrait de Proctor, en tant que son ancien maître. »
Et je cherchais une confirmation sur le fait que Grimonin jouait contre Proctor ?

Geirlaug fait signe à Eduardus qui prend la parole :
« Nous souhaitons entendre et connaître vos accusations, Grimonin. »

Grimonin raconte sa version.

Xzyl répond. Il indique avoir fait son rapport au Tribunal.
Thormod prend la parole à son tour : « Nous avons lu ce rapport. Il ne nous convient pas. Grimonin a refusé que l’affaire soit traitée en interne et a souhaité l’exposer au Tribunal. »
Quelle naïveté si nous pensions que seul l’appui de Proctor suffirait !

Nous haussons le ton et portons à notre tour nos accusations. Et exigeons que nous soit restitué le corps de Tolides.
Geirlaug tranche et indique que Xzyl et Verritas Alibi pourront interroger Tolides mais Grimonin pourra rester là.


Bulliste entre en scène :
Geirlaug lance le sujet sur l’enquête sur le Dieu Noir. Mais Bulliste descend et l’interrompt d’un : « je prends la parole ! ». Quel style !
Elle présente le Bâton de Malvoleus et demande à ce que son jugement soit cassé et révisé.
Les 5 Tytalus étrangers sont entrés à sa suite.
Elle a un rapport et une étude qui montrent que ce Bâton n’est en rien maléfique.

Oléron et Nidi votent contre la réhabilitation. A Montverte les mages sont partagés. Eduardus vote pour. Florum vote pour. Cunfin est partagé. Confluencis est majoritairement pour.
Grimonin : pour (avec 3 votes)
Adanaos Lutorum : contre (avec 2 votes)
Iasper : contre
Kybella : pour
Veritas Alibi vote pour

Malvoleus est donc réhabilité.


Concours de recherche :
Runild lance le concours de recherche

Iacula présente son étude : « De la force de l’air sur le Rego Terram et Herbam »
Ca passionne Ulfius… y a bien que lui.


Duel en cercle :
Geilaug interrompt le concourt de recherche qui reprendra plus tard. Elle lance le tournoi de duel en cercle. Il s’agit de mettre l’adversaire en dehors du cercle, sans le blesser gravement et sans le rendre inconscient.
Ulfius s’inscrit.
Premier match contre Micropédus => Victoire
Second match contre Amélie (qui a vaincu Adanos Lutorum) => Victoire
La suite le lendemain.

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J1 : riche soirée

Message  giom le Mar 16 Aoû 2016 - 22:02

J1 : riche soirée


Repas du soir :

Amélie nous demande notre avis et comment on réagira vis-à-vis des Tytalus et de Bulliste qui revient au pouvoir.
Ulfius nous indique qu’elle dissimule son vrai visage. Celui-ci est entièrement rasé.

Pas mal de monde vient nous voir. On a semble-t-il fait très forte impression.
Notre position politique s’est affirmée


Dernier échange avec Bulliste :

Plus tard, alors que nous sommes dans nos appartements, on frappe à notre porte. Bulliste demande à être reçue.
Elle nous présente à ses collègues Tytalus :
Léontine Adiron, du Tribunal de Transylvanie, semble très jeune ; c’est une des porte-parole des Tremere au sein du Tribunal de Transylvanie
Dareth Rellantani, du Tribunal de Rome
Adrasteia, Quaesitor du Tribunal des Alpes. C’est elle qui a regardé Xzyl avec un sourire.
Guntar, du Tribunal du Rhin
Rufus de Clarie, du Tribunal du Levant. C’est lui qui a une croix, proche de celle des croisés.

Bulliste avoue avoir plus de relations auprès des Tytalus extérieurs au Tribunal de Normandie. Elle va maintenant retourner à Fudarus.


Élucubrations de Criamon :
Ils partent. Plus tard, on frappe à nouveau à la porte : Emaïs. Il souhaitait voir Ailin.
Il partage sa vision sur le Dieu Noir : « A l’origine des temps, le plasme et l’univers ne faisaient qu’un. Mais avec l’apparition des hommes… »
[la suite sera postée par le MJ]



Ulfius et ses déambulations nocturnes :

Pendant la nuit, Ulfius tombe nez à nez avec un gamin, Célion, qui dit vouloir démontrer à tout le monde mon innocence.
Ulfius le suit vers la tour d’Expectatio et se fait intercepter par Grimonin…. Encore lui…

Ulfius me raconte. Il a également trouvé derrière une lettre. Pas de signature ni de destinataire. Un Intellego Herbam révèle que les mots datent de quelques années. Il est probable que ce fut écrit par Parieta à destination d’Harpax.


Et sinon...

Aodren, croise Armande qui le drague ouvertement. Encore une…

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J2 – Réveil brutal

Message  giom le Jeu 18 Aoû 2016 - 17:46

J2 – Réveil brutal :
Le lendemain matin, avant l’aube, on frappe à la porte violemment. Le temps de se lever, on frappe à nouveau. Quelle patience ! On sent que cette alliance est dirigée par une Flambeau !

Aodren ouvre. Thormord avec son fameux « sourire jovial » nous lance un : « Geirlaud nous convoque ! ». Mais avec plaisir, c’est si gentiment demandé !

Sur place, nous trouvons Geirlaud, Proctor, Valerian, Grimonin, Eduardus et donc Thormord.
Geirlaud prend la parole, tendue : « Je vous ai convoqué ! Je suis extrêmement fâchée. C’est la deuxième fois que dans ce Tribunal et dans cette Alliance Montverte, il y a un mort. ». Je suis heureux qu’elle fasse appel à nous pour nous présenter ses lacunes en terme de sécurité.
Elle nous nomme enquêteur. Nous, Veritas Alibi. Pourquoi ? Parce que nous avons fait nos preuves ? Ou parce que cette enquête sent le piège à plein nez ? La fierté d’être nommé fait vite place à la méfiance.
Le Tribunal reprend dans 2h, nous devons lui rendre des comptes avant, via Eduardus ! Des conditions idéales pour enquêter : à peine 2h et celui qui cherche à faire assassiner Aodren pour nous chaperonner.

Le mort se nomme Celion. Le gamin que poursuivait Ulfius la veille et qui voulait prouver mon innocence. Je n’aime décidément vraiment pas ça.
Célion a été arraché à son ancien maître qui a alors été destitué. Certaines personnes ont aussi dit que ça pouvait être une coïncidence avec la dernière fois et pas lié au Dieu Noir.
Grimonin indique qu’il était peu intégré au sein des Tytalus. Il n’avait pas vraiment d’ami ni d’ennemis. Un mensonge, probablement. S’il voulait prouver mon innocence, il avait forcément Grimonin comme ennemi… Les rumeurs disent qu’il voulait quitter Expectatio mais Grimonin n’en croit rien. Mais peut-on faire confiance en Grimonin, compte-tenu de l’historique ?
Le responsable de Célion était Vagva, le chef de l’alliance d’Expectatio. Son maître pendant ses deux dernières années, avant son Gantelet a été Antigal.
Célion était originaire du tribunal de Stonehenge.

Valerian nous informe que l’âme est déjà partie. Geirlaud a senti un feu. Un rideau ou des papiers qui ont brûlé. C’est maigre comme base de départ.

Nous sortons de la tour et nous dirigeons dans la tour d’Expectatio.
Je demande la liste des personnes qui logeaient dans cette tour : Jasper, Adanos Lutorum, Kibella et Celion. Et la liste des personnes qui y avaient accès.

Il y a des gardes à l’entrée.
Le corps est sur le ventre. Il a les mêmes vêtements que la veille au soir, nous indique Ulfius. Il a été poignardé, au niveau du cœur. L’arme devait être un poignard. Il a surtout saigné par le dos. La position ne semble pas naturelle. L’inspection montre une autre blessure dans le dos. Ce coup a été porté bien avant.
Xzyl remarque que la flaque de sang sur le sol marque un contour interrompu. Un objet était là avant.

Le bureau est à moitié brûlé. Je lance le sort Contes de cendres : une bougie s’est consumée et a brûlé un ensemble de papiers. Mais impossible d’identifier si c’est un accident ou un incendie déclenché volontairement.

Un Intellego Herbam sur la porte nous apporte d’autres informations. La porte a été une fois ouverte-fermée, une fois ouverte, puis, plus tard re-ouverte. Il y a un trou dans la durée de mon sort. Un sort a été lancé ou un objet s’est déclenché pour masquer les analyses magiques pendant une certaine durée. Un sort de Perdo Vim ne montre pas de sort lancé. Peut-être plus probablement un objet magique déclenché. L’assassin n’est donc pas nécessairement un mage… ou alors, il n’a pas voulu laisser son sigil. En tous les cas, il s’est montré très prudent.

L’analyse du tapis ne montre aucun poids qui se soit posé dessus.

Nous déshabillons le corps. Son dos est constellé de cicatrices de coup de fouet. Des marques anciennes qui datent de son ancien maître.

Je regarde au fond de ses pupilles pour voir les derniers instants qu’il a vu. Je vois un poignard noir dans une scène noire. La lame n’a pas l’air aiguisée. C’est de face que la mort lui est venue.
Il y a pourtant eu du temps entre les deux coups. Et le second coup, de face, est beaucoup plus profond et plus violent que le premier.

L’assassin était grosso modo de la même taille que Celion.

Je demande et obtient 5 pions de Vis Intellego dans le cadre de notre enquête… et la satisfaction puérile de voir le rictus décontenancé d’Eduardus.

L’interrogatoire des servants ne révèle rien si ce n’est que Célion a eu une altercation dans la journée, à la pause du midi, avec un homme très grand (Adanos Lutorum ?). Ca parlait de papiers volés.

Les deux heures sont déjà écoulées. Nous allons faire notre rapport à Geirlaud. En si peu de temps c’est déjà un bon début.
Geirlaud nous indique que les premières analyses de Proctor et Grimonin n’avaient pas révélé de traces de magie à part un peu d’Imaginem.

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J2 - Début de la journée

Message  giom le Jeu 18 Aoû 2016 - 17:53

J2 - Début de la journée :

Le Tribunal reprend ses droits. Personne n’a été informé de l’assassinat et notre enquête doit rester secrète. Inutile de réfléchir longtemps pour savoir qui serait accusé en cas de fuite. Cette enquête se confirme des plus périlleuses.

Florum prend la parole pour aborder leur demande au sujet de la scission du Tribunal. A ses côtés se trouven Rhésus, Alora, Prunellie, Julia, Armande.
« Nous désirons reformer le Tribunal de Lotharingie. Nous voulons donc faire sécession. Derrière cette sécession il y a le désir d’être plus libre vis-à-vis des mortels. Nous désirons amorcer le virage transitionaliste que nous proposent les Quaesitor. […] avec des alliances du Rhin. »
Ça discute pas mal et la séance est finalement interrompue.

Pendant l’interruption de séance, Rhesus vient voir Ulfius. Il lui demande s’il a des nouvelles de Mattheus. Il aimerait savoir comment il se serait positionné sur ce sujet.

Evrard de Tour vient également nous voir. Il voit des perspectives de chamboulement. Ah bon ? Moi qui pensait que le Tribunal baignait dans la quiétude du large fleuve dans sa morne plaine !

Puis Martha (une des sœurs de Blanche vient nous voir). J’avoue ne pas avoir fait très attention à ce qu’elle raconte.

Le vote a lieu :
Atramentum Renatus : 3 voix contre
Confluencis : 4 voix pour (via Proctor) et 5 voix contre (Valerian et Aristarcus)
Fudarus : rien
Cunfin : 2 voix contre (Alamender et Melaüs), 3 voix pour (Elois et Evrard de Tour)
Expectatio : 5 voix contre (Grimonin, Adanos Lutorum) et 2 voix pour (Kibella, Jasper)
Florum : 7 voix pour
Lapis crudus : rien
Nidi et Oléron : 8 votes pour
Veritas Alibi : 8 votes contre (avec Matheus et son second, Marcus)
Sœurs de la Lune : 3 votes contre (comme nous)
Emahis : contre également ; nous avons peut-être influencé certains mages dans nos échanges
Montverte : 15 voix contre (mais qui s’est réservé le dernier moment pour se prononcer

La décision est donc rejetée, assez nettement.

Rhésus indique que : « puisque c’est ça, nous partons et nous irons porter notre requête au Grand Tribunal. »


giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

J2 - Retour à l’enquête

Message  giom le Jeu 18 Aoû 2016 - 17:55

J2 - Retour à l’enquête :
Rhunild a réussi à reconstituer les documents brûlés. Impressionant !
Il y avait un livre et un vélin.

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribunal 1194

Message  Asmodeus Mogart le Jeu 18 Aoû 2016 - 22:29

Élucubrations d'Emahis Ex-Criamon :
Il partage sa vision sur le Dieu Noir : « A l’origine des temps, le plasme et l’univers ne faisaient qu’un. Mais avec l’apparition des hommes… »

A l'origine des temps le plasma (la magie) et l'univers ne faisait qu'un.
Mais avec l'apparition de l'humanité, les rêves, les craintes, les superstitions des premiers hommes séparèrent le monde réel et le monde symbolique.
Cependant le Plasme et la réalité restèrent suffisamment proche pour que l'un influe très concrètement sur l'autre.

Mais soumis à l'influence de l'inconscient et aux pulsions de l'humanité, le Plasme se divisa en 4 Royaumes.
Les rêves de l'humanité enfantèrent les premières divinités animiste, féériques et les premiers démons. Certains hommes naquirent avec le pouvoir d'influencer la réalité au travers du plasme, de la magie et même de soutirer du réel le plasme diffus.
Les rêves, les désirs, les peurs de cette humanité modèlent les 4 royaumes.

Cependant il faut en tout point un équilibre. Et je ne sais si Bonisagus l'avait senti mais son Serment en est le reflet. Nous, les mages auriont pu asservir l'humanité ou la mener à la guerre, nous aurions pu partir en croisade contre l'église, le Diable ou les Feys. Le serment nous en empêche.
Mais L'équilibre du plasme, de la Force est rompu.
Les feys disparaissent, Le Divin devient omniprésent et le serment est un carcan qui nous tient loin de l'humanité.

L'équilibre est rompu et le vide s'installe ou revient.
Ce vide aspire un partie de l'ancienne Monde, ce vide que l'on retrouve dans les prêche creusent de ces cardinaux dévoyés, ce vide que l'on retrouve dans ce mépris avec lequel on regarde l'humanité, ce vide avec lequel des Feys ou des mages sombres souhaitent anéantir l'humanité.
Ce vide se matérialise sous la forme d'un Anti être, d'un Anti Dieu, d'une entité nihiliste qui veut la destruction du plasme. Ce vide que l'on peut appeler de bien des noms comme le Dieu Noir.
Pourquoi s'est-il manifester ? Pourquoi sa présence revient de part le monde….

Je me permet de vous donner mon explication.
Le Déséquilibre dans la Force ou les Forces l'a engendré, et il est temps que nous sortions de notre réserve.
Le déséquilibre par les feys qui meurent, le déséquilibre dans cette église omniprésente qui tuent les anciennes divinité et qui pactise avec le diable.
Les hommes sont entrain d'éradiquer une partie de nos rêves, de nos croyances, de notre spiritualité et cela redonne sa force à l'anti être.
Le Plasme au travers de 4 Royaumes doit revenir dans le réel.
Les 4 Royaumes doivent vivre en harmonie.

Nous devons prendre notre place dans le monde réel aux côtés des feys.
Je suis pour que les mages aient leur place dans le monde réel pour qu'ils assume leur pouvoir au service de l'humanité.


Asmodeus Mogart

Messages : 5942
Date d'inscription : 11/06/2011
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribunal 1194

Message  giom le Mer 19 Oct 2016 - 18:38

L’odeur caractéristique de chair brûlée.
Le crépitement de flammèches se dessinait à nouveau dans ses mains. Au prix d’un certain effort, Perkrax arrêta son incantation. Cela ne servait plus à rien. A ses côtés et en contrebas, tout n’était que charnier. Un massacre. Après Bulliste, froidement décapitée par son propre garde du corps, c’étaient quatre Tytalus qui gisaient sans vie sur le sol. Dont Haprax et Prometheus. Les trois plus puissants Tytalus de ce siècle étaient morts !
Perkrax n’éprouvait aucune satisfaction, aucune joie à voir Harpax finir dans la marre de son propre sang. Au contraire, il éprouvait une certaine pitié. Et cyniquement, Harpax aurait été beaucoup plus utile en vie que mort.
Lorsque le groupe était arrivé il avait eu deux options : sauver Harpax en affrontant Prometheus et son bras armé ou le laisser crever et négocier avec Prometheus. Chaque option avait ses avantages. Mais aucune de ces deux options n’avait été choisie. Juste un massacre en règle. L’action de mages immatures et puériles, sans aucune ambition !
Sauver Harpax aurait ouvert de nombreuses portes. Il avait perdu le don et était aux portes de la mort. Sans parler d’être redevable, Veritas Alibi aurait eu une main mise sur lui. Garder secret sa perte du don. Garder le Bâton de Malvoleus et le sceptre tout en lui laissant le pouvoir de façade auprès des Tytalus.
Oui s’eut été la meilleure solution pour unir les Tytalus et les diriger vers les vrais enjeux.
Mais il était trop tard pour parler de ce qui eut pu être.

Perkrax revint à la réalité du présent en contemplant le sang sur le sol, tombant goutte à goutte de son vêtement ample, déchiré et rougi.
Ulfius était là. Perkrax lui avait déjà marmonné que tout allait bien mais son sodales insistait pour inspecter la plaie et arrêter les saignements. Non ! répondit plus fermement Perkrax avant d’aller s’assoir un peu plus loin. Il était épuisé. Mentalement plus que physiquement.

Il fallait réfléchir à la suite. Tout ce qui avait été pensé et construit depuis des mois s’était écroulé. Bulliste morte. Les accords caduques. Aucun allié digne de ce nom sur lequel s’appuyer. Et aucun Primum Tytalus légitime. La discorde qui avait plongé le Tribunal dans cet état n’allait pas prendre fin. Bien au contraire. Et, croire que lui pouvait aujourd’hui endosser ce rôle était utopique. Être le plus jeune mage à passer son gantelet c’était une chose. Etre Primum seulement quelques années après sans rien avoir accompli, sans alliés, sans réseau, c’était autre chose. Ca n’était pas impossible. Non. Mais ce n’était pas le bon timing. Et la marionnette Harpax aurait été idéale…

Perkrax redressa la tête et aperçut ses sodales. Xzyl rangeait la dague dans son coffret. Aodren inspectait les lieux, Perkrax inclus. Ulfius regardait lui aussi Perkrax mais comme s’il s’attendait à le voir succomber d’une seconde à l’autre.
Non tout n’était pas perdu. Il avait des alliés. Des mages efficaces, même si un peu trop impétueux… tout comme lui-même d’ailleurs.
Objectivement, ils avaient été envoyés pour enquêter. Ils avaient enquêté, trouvé les coupables, découvert un bien plus grand dessein qu’un simple assassinat de mage. Avaient affronté et vaincu les coupables. Un réel succès. Certainement pas de ceux qui permettent de se reposer sur ses lauriers mais pas non plus de ceux qui méritent de broyer du noir.
Il y avait un Dieu Noir à vaincre et personne d’autres que ses sodales devant lui ne serait plus à même de mener le combat.

giom

Messages : 5620
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribunal 1194

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum