Aventure : A la recherche de l'arc perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aventure : A la recherche de l'arc perdu

Message  Odnis le Mer 2 Mar 2016 - 10:53

Acteur : Blanche et Ogier
Periode : Automne 1193
Mission : Retrouver l'arc d'Ogmios

Rappel :
Veritas Alibi ont retrouvé deux poèmes; l'un de Dagdael, l'autre de Tolidès
Tolidès avait aussi retrouvé celui de Dagdael. Il en a traduit des passages pour des non-profanes.



Odnis

Messages : 3255
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ploermel

Message  Odnis le Mer 2 Mar 2016 - 11:24

Notre petite équipe se dirige naturellement vers Ploermel. Sur la route, ils se renseignent via des moines, des lettrés et des vieux bretons sur certains passages des poèmes. Les informations concordent l'arc est bien à dans cette ville. Il y a même une histoire sur un certains un Yvain, le Chevalier au lion, largement inspirée de Hercule.

Reprenant les passages des poèmes :
"Les objets ont été placés dans leur site naturel"
"L'arc, cordes chantantes, décochant ses flèches de mort"
"Sous la croix n’est pas mort ce qui à jamais dort"
Recherchant dans diverses symboliques, la meilleure de nos hypothèse fut : l'arc est dans un cloché d'une église.

L'hypothèse devient encore plus forte lorsque nos deux chercheurs arrivent à Ploermel ; il s'y trouve une église de St Urse, située à l'intérieur de la forteresse, non ouvert au public.
Une énormes ports avec 2 vantaux, une herse, flanquée de deux tours de garde, beaucoup de patrouille et des Templiers sont même à l’intérieur. L'un des ancêtres d'Aleth de Ploermel, André de Poermel, fut l'un des neuf chevaliers fondateurs de l'Ordre du temple.



Dernière édition par Odnis le Mer 2 Mar 2016 - 16:42, édité 1 fois

Odnis

Messages : 3255
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

St Urse

Message  Odnis le Mer 2 Mar 2016 - 11:32

Prenant leur courage à deux mains, nos deux confrères usent le meilleur d'eux même pour s'y glisser ; incarnant le rôle d'oncle et nièce voyageant de ville en ville, gagnant leur vie grâce aux spectacles.
Dans un premier temps, ils appâtent le chaland avec des spectacles en sortie de messe à la Chapelle St Guillaume (située en dehors de la forteresse)
Au troisième jour un commis de l'intendant du chateau vient les voir pour leur proposer une représentation au château.

Le Comte Aleth de Ploermel les reçoit avant



Il n'est pas dupe, Blanche n'est pas la nièce d'Ogier, même avec les cheveux noirs.
Ogier avoue qu'il n'est que le protecteur de la fillette, le raid viking de Nantes ayant tué les parents de la pauvre, ils forment de famille. Blanche joue très bien son rôle de petite fille sage et timide, impressionné par la fourberie d'Ogier.
Le compte à moitié dupe de la rouerie, acquiesce pourtant et ordonne à Ogier d'aller se confesser à l'église St Urse.

La chapelle est assez simple. Il y'a à l'extérieur un Litre, bande peinte en noir, portant les armoiries des seigneurs et faisant le tour d'une chapelle.
Sur les colonnes géminées qui encadrent la porte et supportent la voussure, les feuilles d'Acanthes qui sont en haut de la colonnes sont remplacées par des pattes griffues, certainement d'Ours.
Ogier respire à pleins poumons, mais rien. Un artefact magique un tant soit peu puissant caché depuis des siècles doit suinter la magie.....à moins qu'il ne soit cacher quelque part qui empêche toute émanation...
L'intérieur de l'église est tout simple, un peu sombre, sur la droite il y'a un confessionnal.

Blanche marchant derrière lui : Laisse moi assez le temps pour trouver l'arc, tu as bien du volé plus d'une pomme...
Pendant la confession, la chipie en profite pour aller jusqu'au clocher. L'escalier qui y mène est branlant et grinçant.

Une fois en haut, elle ne trouve rien de bien remarquable, pas de gravures, pas de pierres bizarres, hormis la vue :
Le château étant construit sur une colline, le clocher presque aussi haut que le donjon, la fillette domine la ville et la campagne.
Coté ville, il y a bien la Maison des Templiers avec un garde en faction.
Coté cours les gens s'affairent. Il y'a des écuries, des communs, ...
Quelques éclats de rire attirent le regard, quelques dames s'amusent et se dirigent vers un arbre majestueux. Elles disparaissent sous le feuillage quand elles s'étendent à son ombre.

Ogier arrive à soutirer des informations aux prêtres : St Urse aurait été évêque d'Auxerre. Mais avant il aurait été ermite et très proche de la Nature. On dit qu'il avait comme animal de compagnie le roi de la forêt, un ours.


Dernière édition par Odnis le Mer 2 Mar 2016 - 16:42, édité 2 fois

Odnis

Messages : 3255
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le spectacle

Message  Odnis le Mer 2 Mar 2016 - 12:06

Sortant de la chapelle, Blanche est derrière Ogier, comme à son arrivée.
Ils se préparent pour le spectacle tout en échangeant leurs informations.

Comme à ses habitudes Blanche veut impressionner du mieux qu'elle peut ses spectateurs. Surtout que le Baron a un invité d'honneur. Ogier la freine dans son élan, ne voulant aucune magie.
Blanche est vexé et trouve une idée pour se venger des communs, elle cache son côté féminin et demande à Ogier d'être discret sur ce point lors de la présentation.

Le "lutin sauteur" fait alors son entrée, commençant son spectacle alors que tout le monde n'est pas encore installé. Le comte Aleth de Ploermel est à sa place trônant sur un grand siège au milieu des Tables en U.
Il y'a un certains nombre de femmes sur la table d'honneur, mais l'invité principal n'est pas encore arrivé.
On commence à servir pâtés et légume, soupes et pain. La salle est emplie d'une bonne odeur de victuailles et de conversations à voix basses.
Malgré l'agitation des gens qui prennent place le spectacle attire l’œil.

Effectuant de multiples roulades, saltos et vrilles pour arriver au centre du U et finie sur un grand écart. Quelques messieurs laissent échapper un étonnement étouffé. Le lutin attend quelques secondes à défaire ses longs cheveux, le soulagement se fait ressentir suivit de quelques rires.
Continuant sur du jonglage, Blanche voit Ogier se crisper, presque se décomposer. Concentrée sur son enchaînement de jonglage et de virevoltes, elle n'en tient pas compte.
C'est lors du final, qu'elle s'appercoit que l'invité du comte est présent.





Un long frisson parcours la jongleuse, une peur atavique enserre ses reins. L'invité de ses yeux mi-clos respire son odeur, il a un demi sourire carnassier.
Les mains de l'artiste tremble, elle avait prévu de finir dans un tourbillon par une révérence, mais sa prestation fut perturbée ; sur les cinq massues, une rebondie par terre.
Malgré la faute de main sur le dernier enchaînement, le numéro a beaucoup plus, fini avec des applaudissement et sous le regard de l'invité du comte qui la transperce de part en part.


Dernière édition par Odnis le Mer 2 Mar 2016 - 14:31, édité 1 fois

Odnis

Messages : 3255
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'invité

Message  Odnis le Mer 2 Mar 2016 - 12:24

Le spectacle terminé, Blanche et Ogier se retrouve seul à seul échangeant leur point de vu sur l'invité.

Pour Ogier, il s'agit de Yann d'Orbelec, celui qui a fait affaires avec le Tytalus contre Fay et qu'on a recroisé à Nantes. Quand il le voit, il a les nerfs à vif, il a juste envie de l'egorger.
On dit qu'il a été marié deux ou trois fois mais toutes ses femmes sont mortes
On parle également d’enlèvement d'enfants dans sa baronnie, que le peuple mais sous le compte des fées de Brocéliande.
C'est lui qui enlève des fées pour le nez.
Il est pas vraiment fréquentable, il connait les mages et il a du matériel magique, ce n'est pas un type ordinaire.

Lorsque Blanche l'a vu, un mot lui est venu : BAAL.
Pour Ogier c'est un Dieu Antique, hittite ou mésopotamien, mauvais.

La nuit tombe, l'équipe se reconcentre sur leur mission principale, ils affronteront Yann d'Orbelec ensuite.
Blanche indique à Ogier d'aller à l'arbre, mais que leur chemin sera différent, elle veut rester concentrer et ne rencontrer personne.

Juste en sortant de la pièce Ogier tombe sur un des soldats lui demandant de se joindre à eux le lendemain pour aller sur les terres d'Ordébec afin de le divertir.
Au même moment, Blanche est déjà descendu du donjon, au pied de l'arbre, en train d'admirer ses branches.
Le vent chante une douce musique dans ces branches, c'est agréable et reposant à entendre.
La cloche retentit, les portes de la forteresse vont se fermer.


Dernière édition par Odnis le Mar 8 Mar 2016 - 18:10, édité 1 fois

Odnis

Messages : 3255
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'arc retrouvé

Message  Odnis le Mar 8 Mar 2016 - 18:10

En attendant Ogier, Blanche admire les branches de l'arbre en fredonnant le poème de Dagdael.

Une musique qui répond au fredonnement.
Cela semble clairement plus mélodieux que le simple sifflement du vent dans les branches.
La petite fille grimpe dans l'arbre souplement. De branche en branche se rapprochant du sommet d'où semble provenir la musique.
L'acrobate émerge au sommet et une bourrasque énorme la déstabilise. Emportée dans un tourbillon de feuilles, elle est éjectée hors de l'arbre et est ramenée au pied de l'arbre.

Blanche reste à terre, vérifiant qu'elle n'a rien regarde autour d'elle si quelqu'un l'a vu tomber.
Mais il n'y a plus la forteresse, il n'y a rien sauf l'arbre.
Juste le Mont, la colline, nue ou presque : aucune habitation, juste le chêne au milieu d'un cercle de pierres plus ou moins brisé.
Aux alentours un désert naturel balayé par les vents.
Elle a la sensation d'avoir remonté le temps jusqu'à une époque primitive, bien avant l'ère chrétienne. Un temps qui était régit par d'autres puissances.

Surprise, elle regarde à ses pieds si il y a des fleurs qui poussent, mais il ne fut rien.
Puis elle s'avance pour contempler le paysage depuis le sommet de la colline. Ogier ne devrait pas tarder...

Dans le ciel il y a 3 étoiles lointaines. Non Quatre, il y en a juste une au dessus.
Ogier n'arrive pas...

Elle contemple le chêne, le vent dans ses branches chante toujours la même mélodie.
Cette mélodie provient d'un creux dans sont énorme tronc.
Elle se penche et à la lumières de cette demi nuit, voit un Arc Géant et un Carquois avec 12 Flèches.
L'arc est plus grand qu'elle, et le carquois presque aussi grand.
La musique vient des vibrations de la corde de l'Arc.

L'Arc d'Ogmios et son carquois est à porté de main.

Odnis

Messages : 3255
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le plan

Message  Odnis le Mer 9 Mar 2016 - 18:12

Mais comment le sortir de la forteresse sans se faire remarquer?
Blanche décide de laisser le butin sur place et de remonter tout en haut du chêne.

Pendant ce temps, dans une autre époque, Ogier attend devant l'arbre.
Heureusement qu'il fait nuit. Les soldats qui patrouillent sur le chemin de gardes ne l'aperçoivent pas.
Il y a peu de personnes dehors, la fête bat son plein. La fête bat son plein ; de la maison seigneuriale surgit le bruit de troubadours et le brouhaha des convives.
Mais où est passée cette fichu Blanche? Une grosse palanquée d'injures lui traverse l'esprit. Elle est douée mais trop indépendante pour faire une coéquipière fiable.
Arrivé au bout de ses injures (finissant par pécore écervelée de gourgandine de pompe à cul), ça fait donc un certain moment qu'il attend dans l'ombre, rien de bouge, il ne voit rien.
Ogier a un sombre pressentiment, elle a du se faire kidnapper..

Au moment où il se relève, un grosse bourrasque le déstabilise. Blanche apparaît au pied de l'arbre.
Blanche se précipite vers Ogier, lui murmurant son histoire.
Les deux compères réfléchissent à un plan pour quitter les lieux, Blanche veut aller au plus vite, se sentant à l'étroit, alors qu'Ogier préconise la patience..
La petite fille dort très mal, ne voulant aller avec Yann d'Orbelec, elle imagine les pires plans.

Le lendemain matin, par chance "La petite est malade".
La nouvelle fait rapidement le tour du château.

Le Physicien du château, Andrew, est rapidement appelé au chevet de la "petite". On la porte dans les étages de la demeure seigneuriale. Andrew la palpe, l'ausculte, et s'étonne sur la couleur la sclère de ses yeux.
Elle est malade. Elle a pris froid, il faut lui redonner ces premières forces avec des bouillons et infusions chaudes, et couverture.
Pourtant, elle ne semble pas si mal que ça puisque ces premiers réflexes sont bon, elle est peu léthargique, c'est à dire que le froid n'a pas gagner ni son cœur centre de la vie ni son cerveau. D'abord elle reprend un peu des forces et après on pourra lu faire une saignée pour faire sortir un mauvais flux.

Se présente au chevet de Blanche, le comte et sa dame ainsi que le Baron D'Ordébec.
Voyant ainsi la petite, le baron fait assaut de civilité et de manipulation pour l’emmener avec lui.
Dans son charroi, elle y sera bien, avec moult couverture et potions qui lui redonneront force et éclats. Il dit aussi qu'il a été très impressionné par le spectacle, d'ailleurs il remercie le Comte pour celui-ci, et il aimerait lui aussi faire une représentation pour montrer l'entendu des talents de la jeune fille.

Ogier sent arriver l'impasse où le Baron veut emmener le comte : l'impossibilité d'un refus frontal donc une acceptation de la demande du Baron.
Si Ogier intervient, lui le pécore, coupant la parole à des nobles en pleine discussion c'est la catastrophe.
Mais....si on prend exemple sur les loups et les nobles sont de vrais loups en matière de territoire, ceux ci généralement sont très pointilleux sur leur prééminence et leur rôle de mâle Alpha. Ils aiment pas trop que l'on vienne pisser dans les coins de leur territoire. Et Ogier, en tant que bon connaisseur des loups, considère que cette demande et surtout cette manip, c'est un peu comme pisser sur le chêne du comte.

Ogier est très attentif, si il doit intervenir, il est prêt à saisir le moindre prétexte.
Il remarque le geste imperceptible de l'annuaire du comte.



Aussitôt, intervient l'épouse du comte, Aglaée.
Dans un numéro parfaitement exécutée, elle s'émeut pour la petite, puis dit la prendre en charge jusqu'à son rétablissement quitte après à la prendre à son service.
Devant la volonté d'une dame, les deux seigneurs se rendent à ses arguments et Yann d'Ordébec s'incline.
Il demande juste au Comte que Blanche puisse faire une représentation en son château.

Les deux hommes et la suite du Comte se retire laissant l'étroite chambre avec Ogier, Blanche et deux servantes.

La petite fille tend la main vers Ogier et d'une petite voix mais audible par les servantes:
Mon oncle... je suis désolé, cela s'est encore reproduit... seul le chevalier Tibors sait me soigner...


Dernière édition par Odnis le Jeu 10 Mar 2016 - 15:00, édité 1 fois

Odnis

Messages : 3255
Date d'inscription : 25/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aventure : A la recherche de l'arc perdu

Message  giom le Mer 9 Mar 2016 - 21:57

Odnis a écrit:Mon oncle... je suis désolé, cela s'est encore reproduit... seul le chevalier Tibors sait me soigner...

Ah maintenant on a besoin de Tibors. Mais voudra-t-il aider cette petite teigne qui lui a tant joué des tours avec ses glands ? Razz

giom

Messages : 5497
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 38
Localisation : Vertou plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aventure : A la recherche de l'arc perdu

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum